Vidéos A la une
Xavier Bertrand (LR), en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Hervé Morin (UDI), en Normandie. Valérie Pécresse (LR), en Île-de-France. Quelques jours après leur victoire aux élections régionales, les trois anciens candidats ont commencé par démissionner de leurs précédents mandats. Hervé Morin ne sera plus député de l'Eure. Valérie Pécresse renonce à son siège dans les Yvelines et Xavier Bertrand au sien dans l'Aisne. Désormais, place au terrain pour les trois nouveaux présidents de régions. Tous sentent la nécessité de ne pas décevoir.
Vidéos A la une
RÉACTION. Battu d'une courte tête par Valérie Pécresse (44% contre 42%), la tête de liste PS en Île-de-France Claude Bartolone s'est exprimé dimanche soir. Il a remercié "ceux qui ont porté le projet de la gauche" avant d'annoncer qu'il allait remettre son mandat de président de l'Assemblée nationale au président du groupe PS Bruno Le Roux.
Vidéos A la une
Le Front National sera-t-il en mesure de gagner une ou plusieurs régions? Le parti "les Républicains" qui s'est maintenu partout, même dans les régions où ses listes ne sont qu'en troisième position, pourra-t-il ravir à la gauche une majorité de ces super-régions? La gauche qui s'est retirée dans deux régions, en Nord-Pas de Calais, Picardie et en Provence Alpes-Côte-d 'Azur, limitera-t-elle les pertes ? L'Ile-de-France, très disputée, tombera-t-elle à droite ? Jean-Pierre Masseret, candidat dans le Grand Est, aura-t-il eu raison de se maintenir ? Jamais le résultat de ces élections n'a été aussi incertain.
Vidéos A la une
REACTION. Après les premières estimations TNS Sofres / One Point pour TF1 qui la donnent en tête des voix en Île-de-France au premier tour des régionales, la candidate Les Républicains Valérie Pécresse se félicite de ce résultat. "Notre première étape est réussie" a-t-elle déclaré avant d'ajouter : "Notre liste est la seule capable de battre les socialistes."
Vidéos A la une
REACTION. Lors de son discours après le premier tour des élections régionales ce dimanche en Île-de-France, le candidat PS Claude Bartolone ne s'avoue pas vaincu face à Valérie Pécresse (LR) et estime que "la gauche et les écologistes sont en position de gagner dimanche prochain en Île-de-France". Il appelle au "rassemblement total".
Vidéos A la une
REACTION. Présent sur le plateau de LCI ce dimanche pour commenter les premiers résultats du premier tour des régionales, le porte-parole de Valérie Pécresse Geoffroy Didier affirme que le front républicain était "une insulte pour tous les Français" qui votent FN. Selon lui, cette formule ne marche pas et il ne doit pas y avoir de retrait de la part des candidats des Républicains.
Vidéos A la une
Invité du 17/19 de LCI, pour parler des élections régionales, la tête de liste de l'UPR en Île-de-France François Asselineau a dénoncé le prolongement de l'état d'urgence à toute la République. "Les décisions qui sont prises, ça ne va plus", a-t-il expliqué à l'antenne.
Vidéos A la une
Ce jeudi soir, le Premier ministre Manuel Valls tenait son seul et unique meeting de campagne à Paris. Il a axé principalement son discours sur la montée du FN, qui fait la course en tête dans trois régions (Rhône-Alpes Auvergne, PACA et Nord-Pas-de-Calais). "Il faut résister et dénoncer la supercherie", a-t-il lancé.
Vidéos A la une
Ce jeudi soir, le Premier ministre Manuel Valls tient son seul et unique meeting de campagne à Paris. Il est venu en renfort pour soutenir Claude Bartolone, tête de liste du PS en Île-de-France. Il a martelé l'importance d'aller voter pour endiguer la montée du FN.
Vidéos A la une
Invité de LCI-Radio Classique lundi, le candidat PS aux régionales en Île-de-France Claude Bartolone a appelé les électeurs à se rendre aux urnes. Car, selon lui, les mauvais scores de la gauche lors des dernières élections sont dues à l'abstention d'une partie de l'électorat.
Vidéos A la une
En réponse à la fragmentation "trop grave", le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a appelé samedi à la tenue mi-octobre d'un référendum sur l'union de la gauche aux élections régionales. Une initiative précipitée décriée par beaucoup, notamment par Jean-Luc Mélenchon.
Vidéos A la une
Dans une entretien accordé au Parisien à paraître ce dimanche, le sénateur de Paris et patron du PCF Pierre Laurent annonce sa candidature aux élections régionales en Île-de-France. Il sera notamment opposé à Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale et Emmanuelle Cosse d'EELV.
Vidéos A la une
Le président du Sénat, Gérard Larcher, estime qu'il est compliqué pour Claude Bartolone de garder son poste à l'Assemblée et de candidater pour la région Ile-de-France. Il a rajouté par ailleurs que le président sortant, Jean-Paul Huchon, avait été utilisé "comme un Kleenex". Ce dernier lui répond.
Vidéos A la une
Selon le Journal du dimanche, Jean-Paul Huchon, président socialiste sortant de la région Ille-de-France, ne devrait pas briguer un quatrième mandat. Il pourrait l'annoncer officiellement en début de semaine, laissant le champ libre à Claude Bartolone.
Vidéos A la une
Invité de la Matinale de LCI-Radio Classique, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale Bruno Le Roux est revenu sur la candidature de Claude Bartolone à l'investiture socialiste pour les régionales en Île-de-France.
Publicité