Vidéos A la une
Invité de BFMTV, le secrétaire d'État socialiste est revenu sur la décision de son parti de retirer ses candidats dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Selon lui, il n'était "pas possible de se maintenir", car cela risquait de "favoriser l'élection de quelqu'un d'extrême-droite", critiquant le refus de la droite de former un front républicain.
Vidéos A la une
Christophe Castaner, le candidat du PS arrivé en troisième position en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, a annoncé à l'issue du premier tour qu'il retirait sa liste, arrivée en troisième position. "Ce soir je prends une décision lourde et difficile", a-t-il annoncé, "il faut avoir le sens des responsabilités. Et avoir le sens des responsabilités, c'est se retirer". Christian Estrosi, des Républicains, et Marion Maréchal-Le Pen, candidate FN arrivée en tête, s'affronteront donc au second tour.
Vidéos A la une
Alors que sa liste Les Républicains est arrivée deuxième au premier tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Christian Estrosi a appelé "les abstentionnistes et ceux qui ont fait d'autres choix que le choix de la raison et la responsabilité" à voter pour sa liste au second tour afin de contrer Marion Maréchal Le Pen.
Vidéos A la une
Selon un sondage Odoxa en partenariat avec Le Parisien et BFMTV, le Front national mené par Marion Maréchal-Le Pen pourrait remporter les élections régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte-d'Azur devant Christian Estrosi, si aucune liste ne se retire. Le FN prendrait ainsi la région à la gauche, dont la liste est représentée par le socialiste Christophe Castaner.
Publicité