Vidéos A la une
Dominique Reynié, candidat du Parti Les Républicains dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, s'est exprimé ce mardi sur BFMTV à propos de son maintien pour le second tour. Il refuse d'opter pour le barrage au Front national. Louis Aliot, de l'extrême droite, est arrivé en première position devant le Parti socialiste dans la région. "Si nous laissons croire que tout se vaut, nous disons publiquement à tous nos concitoyens qu'en France, droite et gauche c'est pareil et que la seule opposition si vous n'êtes pas content, c'est le Front national", a expliqué le candidat LR.
Vidéos A la une
Alain Juppé a pris la parole à la sortie du bureau politique des Républicains organisé au lendemain des élections régionales. Le maire de Bordeaux a affirmé qu'aucun candidat des Républicains n'allait fusionner avec une liste de gauche pour faire barrage au Front National. "Il n'a jamais été question de fusion, le problème se pose nulle part" a déclaré l'ancien Premier ministre. Il a également souligné que Dominique Reynié, tête de liste en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées arrivé en troisième position, n'allait pas se retirer. "Nous avons été quasi unanime pour demander à notre liste de se maintenir ", a révélé Alain Juppé.
Publicité