Revue du web
Des enfants des migrants kurdes dans à La Linière, camp à Grande-Synthe, dans le nord de la France, le 21 mars 2017
Avec AFP : Une
Le tambour résonne sur la scène, les hommes dansent en cercle sous le préau, mais le nouvel An perse a un goût doux amer pour les exilés de Grande-Synthe (Nord), qui rêvent toujours de Grande-Bretagne dans le camp surpeuplé.
Publicité