Vidéos A la une
En quelques jours, trois agressions ont eu lieu à l'intérieur ou aux abords du Lycée professionnel Théodore Monod de Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis. La direction a décidé de fermer l'établissement, les enseignants étant en grève depuis mardi. Ce jeudi matin, les élèves se sont également joints au corps enseignant en organisant un blocus du lycée. Les trois victimes des agressions sont toutes des filles : l'une d'entre-elles a notamment reçu un coup de couteau devant le lycée, une autre ayant été tabassée dans les couloirs. Dans ce climat de violence, tous réclament plus de surveillants et un soutien psychologique. Le rectorat a envoyé sur place un émissaire pour discuter avec les professeurs.
Vidéos A la une
Une semaine après l'interpellation d'un directeur d'école près de Lyon, écroué pour viols sur plusieurs élèves, un autre enseignant a été suspendu ce mardi dans l'académie de Rennes. En 2006, l'enseignant avait été condamné pour détention d'images pédopornographiques. A l'époque, la justice n'avait pas jugé bon de prévenir l'Education nationale, car l'affaire s'était déroulée dans un cadre familial. Aujourd'hui, il est mis en examen pour des suspicions de pédophilie, toujours dans le cadre familial. Cette fois le rectorat a été prévenu et a décidé de suspendre l'enseignant, par mesure de précaution.
Vidéos A la une
Près de 200 élèves du lycée du Parc des Loges, à Evry, ont manifesté contre la décision du rectorat de supprimer la prépa FCIL, dans l'académie de Versailles.
Vidéos A la une
Des lycéens parisiens se sont rassemblés, mercredi, pour protester contre les expulsions d'élèves étrangers, et notamment celle de Khatchik, 19 ans, scolarisé dans un lycée du 18e...
Vidéos A la une
Les personnels des CIO étaient en grève pour protester contre la fermeture de centres.
Publicité