Vidéos A la une
Alors que l'Elysée recevait ce lundi les associations des victimes des attentats, Bley Bilal Mokono, un rescapé de la nuit du 13 novembre, a dénoncé les lourdeurs administratives de la prise en charge. Blessé à l'épaule et devenu sourd d'une oreille, se faire soigner a été pour lui un "vrai parcours du combattant". Une situation qu'il ne croyait pas possible en France, où il a dû s'occuper de l'administratif avant de pouvoir recevoir les soins. Il a critiqué un vrai manque de communication autour de la prise en charge des victimes.
Vidéos A la une
Jean-Jacques Bourdin recevait Julien Dray, vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France, ce jeudi sur BFMTV et RMC. Interrogé sur les députés français qui ont adopté, mardi, la résolution invitant le gouvernement français à reconnaître officiellement l'Etat palestinien, Julien Dray a déclaré qu'il ne l'aurait "pas voté telle quelle". L'ancien parlementaire a estimé que cette résolution était "déséquilibrée dans ses formulations" car "il manque une formule sur la sécurité de l'Etat d'Israël".
Vidéos A la une
Pierre Lellouche, député UMP de Paris, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur le vote pour la reconnaissance de la Palestine qui s'est déroulé à l'Assemblée nationale. Les députés ont adopté mardi par 339 voix contre 151 la proposition de résolution socialiste qui vise à reconnaitre l'État palestinien et à obtenir un règlement définitif du conflit au Proche-Orient. Pierre Lellouche estime quant à lui que "cette résolution est loin de ramener les partenaires à la table des négociations, mais va rigidifier les positions du côté israélien et durcir les radicaux à l'intérieur même des Palestiniens".
Vidéos A la une
Christian Jacob, président groupe UMP à l'Assemblée nationale et député-maire de Provins (Seine-et-Marne) était sur le plateau de BFM Story. Les députés se sont prononcés ce mardi 2 décembre en faveur d'une résolution du groupe socialiste visant à reconnaître l'État palestinien. Ils ont adopté ce texte par 339 voix contre 151. 68 députés n'ont pas pris part au vote et 16 se sont abstenus. Cette résolution "invite le gouvernement à reconnaître l'État de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit" et juge que "la solution des deux États, promue avec constance par la France et l'Union européenne, suppose la reconnaissance de l'État de Palestine aux côtés de celui d'Israël". Mais le gouvernement n'est cependant pas tenu de suivre cette résolution.
Vidéos A la une
Christian Jacob, président groupe UMP à l'Assemblée nationale, et député-maire de Provins (Seine-et-Marne) était sur le plateau de BFM Story. Les députés français ont adopté mardi par 339 voix contre 151 la proposition de résolution socialiste non contraignante. Celle-ci a essentiellement pour objectif d'inviter le gouvernement français à reconnaître l'État de Palestine en vue de faire pression sur Israël afin d'arriver à une reprise du processus de paix au Proche-Orient alors que la situation sécuritaire est extrêmement tendue à Jérusalem-Est et dans les territoires palestiniens de Cisjordanie. Mais le gouvernement n'est cependant pas tenu de suivre cette résolution.
Vidéos A la une
Alain Finkielkraut, philosophe et membre de l'Académie française, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur la reconnaissance de l'État de Palestine par la France. Le débat sera ouvert ce vendredi 28 novembre au Parlement et le vote aura lieu le 2 décembre. Pour Alain Finkielkraut, l'identification mutuelle dans un État binational serait contre-productive pour les deux pays.
Vidéos A la une
Marion Maréchal-Le Pen était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin, ce mardi sur BFMTV et RMC. "Au Front national, nous sommes pour la reconnaissance d'un Etat palestinien parce que nous estimons que cette reconnaissance donnera des droits mais aussi des devoirs et des moyens pour lutter contre le terrorisme", a déclaré la députée du Vaucluse. "Je pense que je voterai pour mais la question aujourd'hui est est-ce que les conditions sont réunies?", a-t-elle ajouté.
Vidéos Vu à la télé
Dans "Tout le monde veut prendre sa place", Nagui avait à faire à un candidat fan de Mylène Farmer. L'animateur en a profité pour tacler la chanteuse, lui reprochant notamment d'avoir oublié ce qu'il avait fait pour elle "au début de sa carri...
Vidéos A la une
La Cour européenne des droits de l'homme a condamné la France, jeudi, pour la non reconnaissance des enfants nés de mères porteuses à l'étranger. Pour Fabienne, mère biologique de deux enfants nés de mère porteuse, c'est un véritable soulagement. Ces deux enfants n'ont pas d'Etat civil français, ils ont toujours la nationalité canadienne, leur pays de naissance. Légalement, ils n'ont pas de parents: leur reconnaissance de leur existence aux yeux de l'Etat va littéralement changer leur vie.
Vidéos A la une
Un adolescent de 14 ans a été interpellé à Lille grâce au nouveau logiciel de reconnaissance faciale de la police.
Politique
Le Parlement a adopté mercredi 12 février le projet de loi visant à reconnaître le vote blanc. Initiée par les députés centristes, cette loi entre en vigueur ce mardi 1er avril. Planet.fr revient sur cette évolution.
Publicité