Politique
Selon "Le Figaro", la diplomatie française ferait tout pour que le ministre de l'Ecologie trouve un point de chute dans l'organisme international après la présidentielle de 2017.  
Publicité