High-Tech
Prenez garde si vous utilisez l'application Messenger de Facebook. Une photo cachant un virus circule depuis quelques jours et peut être dangereuse pour vos données personnelles. 
Société
Comme le prouve l'enlèvement en pleine rue d'une riche héritière à Nice lundi, les kidnappeurs sont capables de tout. Découvrez les enlèvements les plus spectaculaires de ces dernières années.
High-Tech
Ce virus qui prend en otage vos données personnelles sur votre ordinateur peut être évité au maximum en adoptant quelques habitudes. Explications.  
Actualités
Après l’arnaque au président, c’est une nouvelle escroquerie qui a coûté cher à plusieurs victimes. Les malfaiteurs se font passer pour le ministre de la Défense. Explications.  
High-Tech
Un virus qui se développe en ce moment sur Internet bloque votre ordinateur et vous réclame de l’argent pour le débloquer. Explications.  
Vidéos A la une
Un Norvégien et un Chinois. L'État islamique affirme détenir deux otages et réclame une rançon contre leur libération. Dans la dernière édition de son magazine de propagande, le groupe djihadiste a diffusé les photos des deux hommes. L'organisation explique qu'ils ont été " abandonnés " par leurs gouvernements respectifs et propose donc de les " vendre ". L'EI s'adresse ainsi à toute personne " qui voudrait payer une rançon pour la libération et le transfert " des otages. La Première ministre Erna Solberg a de son côté confirmé l'existence d'un otage norvégien, un homme dans la quarantaine. Ce dernier a été capturé en Syrie au mois de janvier et serait désormais entre les mains de l'État islamique. La chef du gouvernement assure avoir mobilisé toutes les ressources possibles pour libérer l'otage et lancé un appel à l'unité nationale. Les djihadistes de l'EI se sont notamment fait connaître en utilisant les images de leurs exactions comme élément de propagande. A plusieurs reprises, ils ont diffusé des vidéos montrant la décapitation de leurs otages.
Vidéos A la une
TOKYO - 20 jan 2015 - Le Japon a répondu aux menaces du groupe État islamique. Alors que les djihadistes affirment détenir deux otages, le gouvernement a juré de ne pas plier face au terrorisme. La vidéo est en cours d'identification, mais les autorités ont déjà affirmé qu'elles ne paieraient pas la rançon demandée. L'organisation islamiste réclame en effet 200 millions de dollars dans les prochaines 72 heures, faute de quoi ils tueront les ressortissants japonais. Dans sa vidéo de menace, le militant de l'État islamique explique que les citoyens japonais sont pris pour cible en raison du soutien de leur gouvernement à la coalition internationale contre le groupe djihadiste.
Vidéos A la une
Shinzo Abe avait promis de donner 200.000 $ dans la lutte non-armée contre le terrorisme de l'EI. Aujourd'hui, les djihadistes réclament le...
Vidéos A la une
Antoine Glaser, spécialiste de l'Afrique et auteur de "Africafrance: quand les dirigeants africains deviennent les maîtres du jeu ?", aux Editions Fayard, était sur le plateau de BFM Story. La France n'a plus aucun otage, dans aucun pays au monde. François Hollande a annoncé la libération du dernier otage français, Serge Lazarevic. C'est un échange de prisonniers qui aurait permis la libération du Français. Ce dernier était détenu au Mali par Aqmi depuis 3 ans. Il avait été enlevé en même temps que Philippe Verdon, qui a été assassiné en juillet 2013.
Vidéos A la une
CARDIFF - 4 sept 2014 - Deux jours après la diffusion d'une vidéo menaçant d'exécution un otage britannique, le Premier ministre David Cameron s'est montré ferme face aux djihadistes de l'État islamique. Le gouvernement a promis de mobiliser toutes les ressources pour libérer le prisonnier. Pour autant, Londres n'a pas l'intention de changer sa stratégie. Pas question d'envisager de payer une rançon. Le gouvernement britannique n'a pas fermé la porte à une éventuelle intervention armée contre l'État islamique. Le Royaume-Uni envisage désormais de s'associer aux frappes américaines.
Vidéos A la une
Dorothée Moisan, journaliste, auteure de “Rançons: enquête sur le business des otages” (Ed.Fayard), répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur Laurent fabius, ministre des Affaires...
Vidéos A la une
« On doit nous dire la vérité ! » a martelé Jacques Maillot dans les Grandes Gueules, mercredi 30 octobre, après la libération de quatre otages au Niger. « Areva a toujours dit qu’il...
International
Thierry Dol, Pierre Legrand, Daniel Larribe et Marc Féret, retenus en otages par AQMI au Niger depuis septembre 2010, ont été libérés ce mardi. Malgré les affirmations de Laurent Fabius, une rançon aurait bien été versée en échange de leur libération.
Publicité