Vidéos A la une
"La plus importante victoire depuis le commencement de la lutte contre l'organisation terroriste" réaction de François Hollande avant-hier après la reconquête de la ville de Ramadi en Irak, capitale de la province d'Al Ambar. Une cité contrôlée par Daesh depuis plusieurs mois. Cette victoire de l'armée s'est faite au prix de très violents combats.
Vidéos A la une
Frédéric Encel, docteur en géopolitique, était l'invité de BFMTV ce lundi pour parler de la reprise de Ramadi par l'armée régulière irakienne. Cette grande ville à l'ouest de Bagdad est stratégique puisqu'elle est située sur un axe routier important qui relie la Syrie à l'Irak. "C'est l'une des illustrations d'un repli territorial saccadé, mais rythmé depuis maintenant pratiquement six mois", a expliqué le docteur en géopolitique.
Vidéos A la une
RAMADI (Irak) - 28 déc 2015 - Le drapeau irakien flotte de nouveau dans Ramadi. Chef-lieu de la province frontalière avec la Syrie, cette grande ville située à 100 km à l'ouest de Bagdad était détenue depuis le 17 mai par les troupes de l'État islamique. Mais les forces gouvernementales, soutenues par des raids de la coalition internationale ont repris du terrain. Le 22 décembre, elles investissaient le centre-ville et annonce ce lundi la prise d'un complexe gouvernemental majeur. L'état-major parle de libération totale. Plus réservée, l'agence AP remarque que quelques districts à l'est sont encore détenus par les djihadistes. Pour abriter leur fuite, les combattants de Daech auraient utilisé des civils comme boucliers humains.
Vidéos A la une
Les combats font rage entre d'un côté les forces irakiennes soutenues par des raids aériens de la coalition internationale et de l'autre l'Etat islamique. L'armée aurait déjà tué un grand nombre de terroristes de Daesh selon le ministère de la Défense et plusieurs de leurs équipements auraient été détruits. Des opérations militaires sont également en cours pour reprendre la raffinerie de pétrole de Beiji. Après Ramadi, Mossoul, la capitale djihadiste, sera la cible de l'armée. C'est dans cette perspective que des armes américaines ont été livrées. Mais contrôlée depuis un an par l'Etat Islamique, Mossoul risque d'être un objectif difficile.
Vidéos A la une
Denis Bauchard, conseiller à l'Institut Français des Relations Internationales et spécialiste du monde arabe, répond aux questions de Thomas Misrachi sur les fortes offensives des djihadistes en Irak. Six mois après les prises des villes de Fallouja et d'une partie de Ramadi, les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont pris en deux jours le contrôle des villes irakiennes de Mossoul et de Tikrit.
Publicité