Vidéos A la une
La prise d'otages dans l'hôtel Radisson Blu à Bamako, au Mali, est terminée. Vendredi après-midi, l'assaut a été donné par les forces maliennes et étrangères. Quelques minutes plus tôt, le ministre malien de la Sécurité intérieure avait affirmé que "les assaillants n'avaient plus d'otage sous leur contrôle". Mais le bilan humain est quand même très lourd. Une vingtaine de morts au minimum. Deux assaillants ont aussi été tués lors de l'assaut. La prise d'otages avait commencé vendredi matin vers 7h00, dans cet hôtel de 190 chambres. 170 personnes étaient présentes dans l'immeuble au moment de l'attaque. Selon l'agence de presse Reuters, le groupe djihadiste Al-Mourabitoune, lié à Al-Qaïda a revendiqué la prise d'otages.
Vidéos A la une
Le Premier ministre Manuel Valls s'est exprimé ce vendredi devant le Sénat sur la prise d'otages dans un hôtel au Mali. "Je veux exprimer ici le soutien total de la France, une nouvelle fois, à nos amis maliens et à la démocratie malienne. Nous sommes à leurs côtés, hier, aujourd'hui et toujours". Selon une source de sécurité étrangère, les corps de 18 personnes ont été retrouvés dans l'hôtel Radisson Blu de Bamako. Vendredi après-midi, le ministre malien de la Sécurité intérieure a affirmé que les assaillants n'avaient plus d'otages.
Vidéos A la une
Vendredi matin, une prise d'otage a eu lieu à Bamako, la capitale malienne. C'est l'hôtel Radisson qui a été ciblé, essentiellement...
Vidéos A la une
"L'hôtel Radisson est réputé être l'hôtel le plus sécurisé de la ville", rapporte Sébatien Rieussec, correspondant AFPTV à Bamako. L'établissement attaqué à Bamako vendredi se situe dans le quartier d'affaire, au coeur de la capitale du Mali.
Vidéos A la une
Au moins deux assaillants ont pénétré dans l'hôtel Radisson de Bamako, la capitale du Mali. Ils retiennent actuellement 170 otages : 140...
Publicité