Vidéos A la une
L'État d'urgence a été proclamé au Mali, quelques heures après la sanglante prise d'otages. Au moins 21 personnes ont trouvé la mort et sept autres ont été blessées dans cette attaque menée vendredi par des djihadistes présumés à l'hôtel Radisson Blu de Bamako. Des hommes armés, arrivés dans un véhicule porteur d'une plaque diplomatique, ont attaqué l'hôtel aux alentours de sept heures du matin, prenant en otages les occupants de l'établissement. Après plus de neuf heures d'attente, les survivants ont été libérés suite à l'intervention des forces de sécurité maliennes. Deux des assaillants sont morts, l'un d'entre eux s'étant fait exploser. Selon un document sonore diffusé dans la soirée par la chaîne qatarie Al Jazeera, le groupe al-Mourabitoune, affilié à Al Qaïda, a revendiqué la prise d'otages. Cette revendication est toujours en cours de vérification.
Vidéos A la une
BAMAKO - 20 nov 2015 - Ces images proviennent de la télévision malienne. Tôt ce vendredi, des hommes armés ont attaqué l'hôtel Radisson Blu à Bamako. A l'intérieur de cet hôtel de luxe, près de 170 personnes se sont retrouvées piégées. Depuis, les forces maliennes ont donné l'assaut. Elles ont confirmé la mort de trois otages, 80 autres ont été libérés. Un équipage d'Air France qui réside d'ordinaire dans l'établissement lors de ses escales est sain et sauf a fait savoir la compagnie. Le président malien Ibrahim Boubakar Keita, a quitté en urgence une réunion consacrée au terrorisme qui se tenait à N'Djamena au Tchad pour rentrer dans son pays. François Hollande a annoncé l'envoi d'une équipe du GIGN. Depuis 2013, la France dispose également d'importants moyens militaires dans la région pour contrer les différents groupes islamistes du Sahel.
Publicité