Vidéos A la une
La députée FN Marion Maréchal-Le Pen a estimé ce lundi que la relaxe des deux policiers poursuivis après la mort de Zyed et Bouna "prouvait" que "la racaille" avait mis "par plaisir" les banlieues françaises "à feu et à sang". "Il semblerait que j'ai de nouveau soulevé, bien malgré moi, les coeurs des vierges effarouchées de la République", a ironisé l'élue du Vaucluse lors d'un meeting. "Je ne m'en excuse pas, je le revendique bien au contraire même si je dois être la dernière avec mes amis Front national à utiliser les mots justes pour qualifier la réalité", a-t-elle ajouté.
Vidéos A la une
La députée FN Marion Maréchal-Le Pen a estimé ce lundi que la relaxe des deux policiers poursuivis après la mort de Zyed et Bouna "prouvait" que "la racaille" avait mis "par plaisir" les banlieues françaises "à feu et à sang". "Ce ne sont pas des propos d'une personne politiquement responsable, ce sont des propos de guerre civile", a estimé Jean-Luc Mélenchon. "Cette femme joue des haines, des peurs (...) Cette famille, Le Pen, est décidément une tare pour notre pays", a ajouté le député européen.
Vidéos A la une
Des membres de Génération identitaire patrouillent dans le métro lillois pour dénoncer l'insécurité.
Publicité