Vidéos A la une
Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a réagi, mercredi sur le plateau de Questions d'info, à la proposition de l'ancien Premier ministre François Fillon d'inclure le mouvement chiite libanais du Hezbollah dans la coalition contre Daech. "C'est une faute !, a affirmé Claude Bartolone. On ne peut pas avoir comme allié une organisation classée sur la liste noire du terrorisme par l'Union européenne."
Vidéos A la une
L'invité de la semaine dans "Questions d'Info" est Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics.
Vidéos A la une
Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a annoncé mercredi que le gouvernement entendait aller progressivement vers le "prélèvement à la source" de l'impôt sur le revenu mais sans fixer d'échéance. Invité de LCP à la mi-journée, son collègue des Finances, Michel Sapin, s'est fait un peu plus précis. Tout en assurant qu'une telle réforme "ne se fait pas en un jour", il a évoqué le lancement du processus "dès 2016 ou 2017".
Vidéos A la une
Vite qu'il revienne ! Interrogé sur le plateau de Questions d'info, Jean-Marie Le Guen, s'est déclaré favorable au retour de Nicolas Sarkozy. Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement a commencé par regretter l'absence d'une vraie opposition : "Le vrai débat va commencer quand la droite arrivera avec des propositions. Cela fait maintenant deux ans qu'on est tout seuls sur le ring". Relancé par la journaliste, il admet alors souhaiter le retour de Nicolas Sarkozy. Jean-Marie Le Guen semble compter sur la comparaison avec la politique que l'ancien président de la République proposera pour redresser l'image du gouvernement :"Certains à gauche ou dans l'opinion publique nous parlent d'austérité, mais non il n'y a pas d'austérité." Quand Frédéric Haziza lui demande alors si "ils leur faut Nicolas Sarkozy pour être meilleurs", Jean-Marie Le Guen déclare que le gouvernement "est prêt à écouter la différence". Tous au Parti socialiste ne semblent cependant pas aussi détendu face à ce retour. Mardi, le premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis s'en servait pour appeler les frondeurs à la responsabilité politique lors du vote de confiance du 16 septembre : "Nous sommes dans un moment difficile du point de vue politique, avec le retour de Monsieur Sarkozy qui va être sur une ligne d'une rare violence sur le plan économique(...)"
Vidéos A la une
Une émission hebdomadaire présentée par Frédéric Haziza avec la collaboration de Françoise FRESSOZ (Le Monde), Sylvie MALIGORNE (AFP) et Olivier BOST (France-Info) en partenariat avec...
Vidéos A la une
Une émission hebdomadaire présentée par Frédéric Haziza avec la collaboration de Françoise FRESSOZ (Le Monde), Sylvie MALIGORNE (AFP) et Olivier BOST (France-Info) en partenariat avec...
Vidéos A la une
Une émission hebdomadaire présentée par Frédéric Haziza avec la collaboration de Françoise FRESSOZ (Le Monde), Sylvie MALIGORNE (AFP) et Marie-Eve MALOUINES (France-Info) en partenariat avec...
Publicité