Vidéos à la une
Deux jours après la séance houleuse des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député Les Républicains de Charente-Maritime, Dominique Bussereau, est revenu, jeudi dans Politique matin, sur ce qu'il s'est passé dans l'hémicycle. "La séance de la veille (ndlr : mardi) était assez minable", a jugé l'ancien secrétaire d'Etat aux Transports de Nicolas Sarkozy. Par les invectives, les cris et les vociférations de certains. La faute est partagée. Le Premier ministre a parfois été un peu sur une lame acérée." Élu pour la première fois député en 1993, Dominique Bussereau a même confié être "extrêmement mécontent, depuis que je suis élu député, par les questions d'actualité. Le brouhaha qui règne en permanence, le fait que les gens crient, hurlent. Tout cela n'est pas digne. Je pense que les séances s'honoreraient à des questions posées plus posément. Ce qui n'empêche pas d'être vif ou acerbe".
Publicité