Vidéos A la une
Invitée de BMFTV vendredi, Adrienne Charmet, porte-parole de la Quadrature du Net, explique les risques de la loi sur le renseignement sur les libertés individuelles. La principale défense des soutiens de cette loi est que les autorités ne disposent pas des moyens pour surveiller tout le monde. " Ce qu'on ne peut pas faire aujourd'hui, dans dix ans on pourra probablement le faire. Si c'est légalisé, on le fera certainement", estime la porte-parole de l'association.
Publicité