Vidéos à la une
La députée européenne Rachida Dati, a réagi, vendredi sur le plateau de Politique matin, aux déclarations du Premier ministre Manuel Valls évoquant jeudi à l'Assemblée nationale le risque d'armes chimiques ou bactériologiques : "[Manuel Valls] dit qu'on doit la vérité aux Français (...) mais alors si on doit la vérité aux Français, sur quels éléments se fonde-t-il ? Ou c'est juste pour créer de la psychose ? C'est scandaleux ! Qu'il donne ses éléments ! Sinon il ne met pas la France en psychose."
Vidéos à la une
Le pilote responsable du crash du vol Germanwings a consulté 41 médecins durant les 5 dernières années. Ceux-ci révèlent les troubles...
Vidéos à la une
Les rumeurs se propagent dans le Pas-de-Calais autour d'attaques supposées d'individus déguisés en clown sur des enfants. Daniel Lejeune, commissaire divisionnaire de Lens, a expliqué à BFMTV dimanche que les forces de police ne tiennent "pas à ce que la psychose se développe". Mais ce dimanche, un suspect a été déféré à Béthune, après avoir menacé des enfants à l'arme blanche.
Vidéos à la une
Alors qu'une infirmière espagnole a été contaminée par le virus Ebola dans un hôpital de Madrid, la psychose grandit en France. A Boulogne-Billancourt, certains parents refusent de mettre leurs enfants à l'école car l'un de leurs petits camarades vient de rentrer de Guinée, pays touché par le virus. A Toulouse aussi, c'est aussi une personne en provenance de Guinée qui a fait craindre une possible contamination il y a dix jours. Pourtant, le ministre de la Santé a précisé que le virus ne se transmet que dans certaines conditions. "Il n'y a aucun cas d'Ebola sur le territoire français", a-t-elle ajouté.
Société
Deux communes de Meurthe-et-Moselle sont actuellement en proie à une véritable psychose : un "lécheur de carreaux" rôderait depuis quelques jours. Plus de détails.
Publicité