Vidéos A la une
La jeune femme qui a permis de localiser le terroriste Abdelhamid Abaaoud à Saint-Denis a témoigné à sa demande sur RMC. Elle a confié ne pas se sentir assez protégée. Ce témoignage soulève la question de la protection des témoins. Indemnisée financièrement, elle se sent toujours menacée. Pour Virginie Duval, présidente de l'Union syndicale des magistrats, "il n'y a pas de protection des témoins comme aux Etats-Unis ou comme pour les repentis." "On a voulu tester, pour les repentis, de favoriser les révélations et de mieux lutter contre la criminalité organisée", a-t-elle déclaré. Un projet de loi déposé mercredi "envisage une protection comme on peut la connaître pour les repentis".
Publicité