Vidéos à la une
Au lendemain du second tour des législatives, qui a permis à huit membres du Front national d'être élus députés, la présidente du parti a souligné une victoire "historique", tout en dénonçant un mode de scrutin "antidémocratique".
Vidéos à la une
Ségolène Royal était ce mardi l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. L'ancienne ministre de l'Environnement, interrogée sur une possible révision de la proportionnelle, a affirmé trouver "assez scabreux de modifier le mode de scrutin, surtout quand l'Assemblée nationale vient d'arriver". Elle prône plutôt de "revenir aux fondamentaux".
Vidéos à la une
Le premier tour des législatives a été marqué par une domination de La République en Marche d'Emmanuel Macron et une abstention record à 51,29%. Avec 32,32% des voix, la coalition présidentielle est en bonne position pour obtenir à l'Assemblée nationale environ 400 sièges sur les 577 à pourvoir. Que penser de cette domination de LREM et cette grande abstention ? Doit-on faire appel à l'introduction de la proportionnelle dans les élections législatives ? - Bourdin Direct, edition spéciale Premier tour Législatives 2017, du lundi 12 juin 2017, sur RMC.
Politique
Alors qu'Europe 1 croit savoir que le président a déjà enterré sa volonté d'instaurer la proportionnelle, (re)découvrez toutes ces promesses du candidat Hollande abandonnées une fois arrivé au pouvoir.
Vidéos à la une
Le secrétaire d'État chargé de la Réforme territoriale André Vallini s'est prononcé, jeudi dans Politique matin, en faveur de l'instauration d'une part de proportionnelle aux élections législatives de 2017. "De la proportionnelle intégrale sûrement pas, a tranché André Vallini. Une dose de proportionnelle, cela avait été envisagée et annoncée par François Hollande (...) mais moi je ne suis pas opposé à une dose de proportionnelle pour les législatives. Il faut que tous les courants politiques soient représentés. Cela peut aider à débloquer le système politique français." Selon la radio Europe 1 le président de la République aurait pourtant renoncé, au vu des résultats du Front national aux élections régionales, à inclure une part de proportionnelle à l'Assemblée nationale, comme il s'y était engagé en 2012.
Vidéos à la une
François Hollande tiendra-t-il sa promesse électorale d'introduire "une part de proportionnelle à l'Assemblée nationale"? Populaire chez les Français, l'idée d'instaurer une dose de proportionnelle avait déjà été défendue par Nicolas Sarkozy en 2007, puis en 2012. Mais n'a jamais été appliquée.
Publicité