Vidéos A la une
Le projet de loi de finances rectificative (PLFR) est soumis au vote des députés mardi après-midi. Tous les regards sont tournés vers les "frondeurs" socialistes, qui critiquent vivement le texte. Mais la plupart voteront le collectif budgétaire pour éviter de mettre la majorité en difficulté. Élisa Bertholomey, François Goulin et Charles Villanove
Vidéos A la une
Jeudi, les députés ont terminé l'examen du collectif budgétaire. Mais un des amendements au projet de loi de finances rectificative n'est pas passé inaperçu : il s'agit de la taxation des nuits d'hôtel. La taxe de séjour payée par les clients pourrait être multipliée par cinq. Les professionnels de l'hôtellerie dénoncent un "racket" des Français. Les explications de François Goulin, avec Charles Villanove et Sarah Farjot
Vidéos A la une
Les députés de la majorité se divisent autour du projet de loi de finances rectificative, en débat dans l'hémicycle. Les "frondeurs" socialistes, écologistes et communistes proposent des amendements au texte, tandis que les députés légitimistes tentent de les rappeler à l'ordre. Le vote solennel du collectif budgétaire aura lieu mardi à l'Assemblée. Élisa Bertholomey
Vidéos A la une
Lundi, les députés ont voté la réduction d'impôts prévue pour 3,7 millions de ménages. Mais le débat sur le collectif budgétaire 2014 s'annonce tendu, alors que les "frondeurs" du PS ont préparé une quinzaine d'amendements au texte. Le premier d'entre eux a d'ailleurs déjà été adopté par l'Assemblée, contre l'avis du gouvernement : une première victoire pour les "frondeurs", qui s'opposent à la politique économique de Matignon. Élisa Bertholomey
Publicité