Vidéos A la une
L'Elysée avait anticipé un moment rude mais il n'a jamais été question d'annuler le déplacement. François Hollande a vécu ce samedi une inauguration du Salon de l'Agriculture très tendue dans un monde agricole qui redoute la disparition pure et simple. Malgré la colère qui a éclaté une heure après son arrivée, sa visite aura duré six heures. Il s'agit de la plus courte jamais réalisée mais sans doute de la plus longue pour lui.
Vidéos A la une
Etranglés par la chute des cours et le prix d'achat de leurs produits, les agriculteurs ont décidé de continuer leur action ce lundi en bloquant la ville bretonne de Vannes. Les tracteurs ont perturbé la vie de la commune toute la journée. Une lutte qui dure depuis cinq semaines. En région lyonnaise, trois entrepôts approvisionnant les grandes surfaces sont bloqués. À Caen, des producteurs laitiers ont déversé des remorques de fumiers sur le périphérique et mercredi une manifestation importante est organisée à Rennes.
Vidéos A la une
Manuel Valls a fait savoir ce vendredi soir qiu'il recevra les dirigeants de la grande distribution lundi. À Poitiers, les agriculteurs se sont mobilisés ce vendredi contre les prix de la grande distribution sur les parking des supermarchés.
Vidéos A la une
FOCUS. Laurent Wauquiez, le président de la région Rhône-Alpes-Auvergne veut favoriser les produits français dans la restauration collective. Pourtant selon Sodexo, fournisseur principal des restaurants collectifs 90% du porc proposés est français, 100% des produits laitiers et des steaks hachés sont français, et 85% de la volaille 50% de la viande bovine est française. Une idée qui ne semble pas révolutionnaire car elle est déjà pratiquée beaucoup en France.
Vidéos A la une
Ce mardi, François Hollande a reçu les syndicats agricoles à l'Élysée. Xavier Beulin, président de la FNSEA, a pris la parole à la sortie de la réunion. "S'il n'y a pas un signal fort de l'Europe, on aura beaucoup de difficultés à tempérer les ardeurs", a-t-il déclaré face aux caméras.
Vidéos A la une
Les agriculteurs français s'engagent ce mardi dans une nouvelle journée de mobilisation contre la chute des prix. Leur représentant a été reçu à l'Elysée par François Hollande. Le président de la FNSEA a confié son impuissance à contenir la colère des agriculteurs, il a appelé l'Europe à "un signal fort". Le président de la République a promis d'en parler avec la chancelière allemande, Angela Merkel, lors de leur rencontre dimanche prochain.
Vidéos A la une
Après la trêve du week-end, les agriculteurs bretons ont repris leur mouvement ce lundi à l'aube. Alors qu'ils bloquent la RN165 bloquée dans les deux sens à Lorient, l'un d'eux détaille leurs revendications au micro de LCI.
Vidéos A la une
Quelque 5.000 agriculteurs européens en difficulté, avec des délégations principalement venues de Belgique, de France et d'Allemagne, devraient rallier la capitale belge dès le début de la matinée lundi. Ils viennent crier leur colère sous les fenêtre de la Commission européenne où se réunissent les ministres de l'agriculture.
Vidéos A la une
Venus d'un peu partout en France, les 1500 tracteurs qui ont marché sur Paris jeudi sont repartis par l'autoroute, avec pour certains 600 kms à parcourir. Pour cette vingtaine d'agriculteurs du Cher, la nuit passée dans une ferme du Loiret n'a pas suffit à chasser l'amertume, encore bien présente au moment du départ ce vendredi.
Vidéos A la une
De nombreux agriculteurs avaient le sentiment jeudi de repartir les mains vides et sans rien de concret ce jeudi à l'issue du discours du Premier ministre. Mécontents, certains ont confié à Marlène Seguin, journaliste à LCI, vouloir bloquer le périphérique parisien "plus longtemps que ce qui était prévu."
Vidéos A la une
Une très grande majorité de Français comprend le mouvement des agriculteurs, venus de toute la France manifester en tracteurs à Paris, indique un sondage Tilder-LCI-OpinionWay publié jeudi.
Vidéos A la une
Céline Imart, vice-présidente des "Jeunes agriculteurs", était l'invité de "La Newsroom" ce jeudi pour réagir à l'annonce faite quelques heures plus tôt par Manuel Valls, d'une nouvelle série d'aides au monde agricole. "Dire qu'on repart le coeur léger, non ça n'est pas le cas" a-t-elle expliqué.
Vidéos A la une
Frédéric Delpech, chef du service politique de LCI, a décrypté l'intervention de Manuel Valls jeudi, alors que les agriculteurs ont investi les rues de Paris pour protester contre la fin des quotas laitiers et la concurrence des grandes surfaces sur les prix. Ce qu'il faut retenir.
Vidéos A la une
Nicolas Juven, responsable de Polyculture dans la Drome, a réagi à la nouvelle série d'aides annoncée par Manuel Valls ce jeudi et dont s'est fait l'écho le président de la FNSEA, Xavier Beulin, devant les milliers d'agriculteurs massés avec plus de 1.500 tracteurs sur la place de la Nation à Paris. "Ça n'a jamais été aussi pire" a-t-il résumé.
Vidéos A la une
Manuel Valls a annoncé ce jeudi des rallonges financières au plan d'urgence pour les éleveurs annoncé le 22 juillet, indiquant qu'en comptant l'État, la Région et l'Europe, les aides totales aux agriculteurs sont portées à "3 milliards d'euros en 3 ans".
Vidéos A la une
Des agriculteurs venus de toute la France avec plus de 1.000 tracteurs convergeaient mercredi vers Paris pour réclamer, jeudi, des aides supplémentaires et des réformes de fond face à l'effondrement des cours. "Ils ont vraiment envie qu'on les comprenne, qu'on les entende et puis qu'on puisse résoudre leur problème" a expliqué Xavier De Giacomoni, qui accompagne d'éleveurs bretons.
Vidéos A la une
Anne De Loisy, auteure de "Bon appétit!", était l'invitée du "17-19" ce mercredi sur LCI pour parler de la crise du porc. Elle a présenté le "système des circuits courts en achetant directement auprès de l'éleveur" comme une solution d'avenir.
Vidéos Argent/Bourse
La Cooperl, numéro un du porc en France, a annoncé qu'elle serait de nouveau absente jeudi de la séance de cotation du marché du porc breton (MPB). "Comme nous n'avons aucune nouvelle supplémentaire, effectivement on maintient notre position", a ainsi confirmé Patrice Drillet, éleveur de porc et président de la Cooperl.
Vidéos A la une
Les agriculteurs allemands sont solidaires de leurs homologues français, car ils souffrent souvent des mêmes maux, mais agacés par les tentatives d'incriminer l'Allemagne et les remèdes envisagés par Paris.
Vidéos A la une
Au lendemain des accords sur les prix du lait et de la viande, jugés par certains insuffisants, les éleveurs restaient mobilisés ce samedi dans plusieurs régions de France. Ils ont mené moins d'actions, mais très symboliques devant des supermarchés, et sur les routes des vacances.
Vidéos A la une
Au lendemain de la présentation du plan d'aide à l'agriculture, le président de la République s'est voulu rassurant ce jeudi matin concernant les craintes des éleveurs : il a demandé à la grande distribution de rémunérer les producteurs, et aux transformateurs de "rendre des comptes".
Vidéos A la une
Oléron, Clermont-Ferrand, Thenon, ou encore le pont de Tancarville... plus d'une vingtaine de blocages subsistait ce jeudi matin. Mais au cinquième jour de mobilisation, les agriculteurs ont décidé d'assouplir leur action : les particulier étaient désormais autorisés à passer sur une file.
Vidéos A la une
Au cinquième jour de mobilisation des agriculteurs, Lyon était presque paralysée ce jeudi matin. Certains blocages devaient être levés dans la soirée, mais une partie des agriculteurs souhaitait perturber les grands départs en vacances, vendredi.
Vidéos A la une
Les mesures annoncées la veille par le gouvernement n'ont pas suffi à rassurer les agriculteurs qui poursuivaient leur mouvement ce jeudi, dans l'espoir d'obtenir une hausse "des prix réels". À Lyon, il était impossible d'accéder au centre-ville sans faire des heures de bouchons.
Vidéos A la une
A la sortie de son entrevue avec les représentants agricoles à Dijon, François Hollande met l'accent sur l'importance des prix, dans le plan d'action du gouvernement. Bovines, porcines, laitières, toutes les filières sont concernées. Le but : rémunérer, producteurs, abatteurs et transformateurs à la hauteur de leur travail.
Vidéos A la une
L'annonce des mesures du plan d'urgence n'a pas apaisé les éleveurs. Ils continuent de faire barrage. Jeudi, la circulation était complètement bloquée dans l'agglomération lyonnaise, sur l'A6 et l'A7.
Vidéos A la une
Les mesures du plan d'urgence annoncées mercredi n'ont pas convaincu les agriculteurs qui continuent de faire front. Selon eux, le gouvernement n'a fait que déplacer le problème. Ils rejettent les aides et exigent une rémunération à la hauteur de leurs produits.
Vidéos A la une
A l'issue de l'entrevue avec les représentants agricoles jeudi matin, Hollande a soulevé la question de l'approvisionnement des cantines en viande made in France. Privilégier la filière française à la filière étrangère, c'est le message qu'a voulu faire passer le président.
Vidéos A la une
En duplex à Dijon, Alisson Tessin nous informe que jeudi matin, François Hollande a été à la rencontre des représentants agricoles. Une réunion qui s'ajoute à celle des viticulteurs. La raison de cette entrevue de dernière minute : le plan d'urgence qui n'a pas fait l'unanimité au sein de la profession.
Vidéos A la une
"Je vous ai compris et entendu". A l'issue du Conseil des ministres de ce mercredi, Manuel Valls annonce les grandes lignes du plan d'urgence alors que Stéphane Le Foll les décline. Le dénominateur commun : trouver une sortie à cette crise ouverte entre eleveurs et gouvernement

Pages

Publicité