Vidéos à la une
Le procureur de Nantes a donné, ce vendredi, une conférence de presse pour livrer les dernières informations dont la justice dispose sur la disparition de la famille Troadec, à Orvault. Pierre Sennes a procédé à un rappel complet des faits depuis la nuit du 23 au 24 février et la disparition des 4 membres de cette famille. Le procureur de Nantes a estimé que cette affaire était "hors normes".
Vidéos à la une
Le procureur de la République de Paris a tenu une conférence de presse ce mardi, au lendemain du meurtre d'un couple de policiers à Magnanville, dans les Yvelines. Le meurtrier présumé, Larossi Abballa, a été tué par les hommes du Raid. Après plusieurs fouilles dans la maison, les enquêteurs ont pu saisir "une liste de cibles mentionnant des personnalités ou des professions: rappeurs, journalistes, policiers ou personnalités publiques", a détaillé François Molins. "Un coran, une djellaba blanche, deux livres intitulés 'La croyance authentique' et 'L'explication des trois fondements'" ont également été retrouvés dans le véhicule du forcené.
Vidéos à la une
Au lendemain des attentats de Bruxelles, le procureur fédéral belge a annoncé ce mercredi lors d'une conférence de presse que les enquêteurs ont retrouvé dans une poubelle un testament audio d'Ibrahim El Brakaoui, l'un des kamikazes identifiés. Dans cet enregistrement, il se dit "être dans la précipitation, ne plus savoir quoi faire" (...) et que s'il s'éternise, "il risque de se retrouver à côté de lui (ndlr: probablement Salah Abdeslam) dans une cellule", rapporte Frédéric Van Leeuw.
Vidéos à la une
Depuis quatre ans, les procureurs français subissent une baisse de leurs effectifs et de leurs moyens. Les chiffres européens leur donnent raison : 3 procureurs pour 100.000 habitants en France et 2.758 affaires traitées pour chacun. Ces derniers crient au secours.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/WS8oQm1F . Interview de d'Hervé Lollic, ...
Vidéos à la une
Les autorités de la République démocratique du Congo ont arrêté l'un des neuf accusés toujours recherchés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda ...
Vidéos à la une
Selon le procureur de la République de Paris, François Molins, qui a tenu une conférence de presse, mardi, Abdelhamid Abaaoud avait pour...
Vidéos à la une
"Tout laisse à penser" que le groupe de personnes interpellées ou abattues mercredi matin lors d'un raid sur un appartement à Saint-Denis pouvait commettre un nouvel attentat, a déclaré le procureur de la République de Paris François Molins. Ce dernier a également confirmé qu'une femme kamikaze s'est faite exploser lors de l'assaut. En revanche, il apparaît désormais peu probable qu'Abdelhamid Abbaoud se trouvait à ce moment là dans cette planque.
Vidéos à la une
Le procureur de la République de Libourne, Christophe Auger, a donné, ce lundi, une conférence de presse sur l'avancée de l'enquête dans la collision entre un autocar et un camion à Puisseguin qui a fait 43 victimes vendredi dernier. Les premières explications relatives à la propagation du feu ont été livrées. "C'est ainsi qu'un élément mécanique a sous le choc entre les deux véhicules perforé et transpercé la carrosserie du tracteur et éventré le réservoir additionnel de carburant situé juste derrière la cabine du camion. La projection du gazole se serait enflammée au contact d'une surface chaude tel qu'un élément d'échappement, de mécanique ou de toute autre forme", a expliqué le procureur.
Vidéos à la une
Une reconstitution en 3D du lieu de la collision de Puisseguin a été projetée ce lundi lors de la conférence de presse du procureur de la République de Libourne. La spécialiste police-justice de BFMTV Cécile Ollivier a expliqué que cette modélisation a été possible grâce à un laser-scanner dont s'est doté la gendarmerie il y a moins de dix ans. Il permet de geler une scène de crime ou une scène d'accident en 3D pour continuer à étudier les lieux même une fois les éléments enlevés. Cet appareil a notamment été utilisé lors de la scène de crime de Chevaline. L'accident entre un camion et un autocar à Puisseguin vendredi dernier a fait 43 victimes.
Vidéos à la une
Le procureur de la République de Libourne, Christophe Auger, a tenu vendredi une conférence de presse à la suite du terrible accident de la route impliquant un autocar et un camion à Puisseguin en Gironde. Il a confirmé que le chauffeur du car avait pu quitter l'hôpital et être entendu en tant que témoin pour les besoins de l'enquête. Le procureur a donné des informations sur les premières déclarations du conducteur de l'autocar: "Il a fait des déclaration qui laisse envisager que le camion se trouvait peut-être pas complétement sur sa voie de circulation, c'est-à-dire sur la droite." Le procureur a annoncé que ses informations allaient être vérifiées et "conforté avec d'autres témoignages".
Vidéos à la une
Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, a donné une conférence de presse mercredi après-midi pour faire un point sur l'enquête, qualifiée de "très difficile", à Moirans. Le procureur a affirmé que tout serait mis en oeuvre pour retrouver les auteurs des émeutes: "il s'agit de trouver les auteurs, de les identifier, de les déférer, de les juger et les faire condamner et de leur faire purger leurs peines." Jean-Yves Coquillat a par ailleurs rappelé que personne n'avait "un droit automatique de permissions de sortir. En insistant sur le fait qu'il fallait "respecter les décisions de justice".
Vidéos à la une
Le procureur d'Albertville, Jean-Pascal Violet, a expliqué la décision de la Cour d'appel de mercredi de confirmer le refus de permis de sortie à l'encontre d'un détenu de la communauté des gens du voyage pour assister aux obsèques de son frère. Le premier refus avait causé d'importantes violences et dégâts à Moirans, en Isère, mardi soir de la part de ses proches. Le procureur a rappelé "les faits de violence commis à Aiton sur un codétenu".
Vidéos à la une
Le procureur de la République d'Amiens a donné, mercredi après-midi, plus de précisions sur l'auteur présumé des faits lors de la fusillade mortelle qui a eu lieu dans la Somme mardi soir. "Sur l'auteur des faits, il est âgé de 73 ans. Il a pu être placé en garde à vue, ce mercredi matin à 10 heures. Il a refusé de s'expliquer. Il n'a d'antécédents judiciaires. Contrairement à ce qui a été dit, ce n'est pas un ancien forain. Il avait 2,28 d'alcool dans le sang au moment des faits", a-t-il détaillé.
Société
L’enquête avance concernant l’attaque de vendredi dernier dans le Thalys. Des perquisitions ont eu lieu dans la région de Bruxelles-capitale. Le suspect, Ayoub El Khazzani, a été présenté aux juges anti-terroriste et a été placé en détention provisoire.
Vidéos à la une
Trois hommes et une femme âgés de 19 à 23 ans vont être déférés ce vendredi au parquet, après le meurtre à Toulouse d'une étudiante apparemment liée à un trafic de drogue et dont les auteurs présumés se seraient inspirés de la série américaine, "Breaking Bad". "Ce qui frappe dans cette affaire, c'est évidemment le profil des personnes mises en causes, qui sont pour les deux principaux, étudiants en Maths Sup", a indiqué Pierre-Yves Couilleau, le procureur de la République de Toulouse. "Il est aussi remarquable de constater qu'ils font référence à une série à succès pour expliquer leur mode opératoire", a-t-il ajouté. Le corps de la victime a été retrouvé dans une malle en plastique pleine d'acide, entreposée dans son appartement.
Vidéos à la une
Les médecins de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif, ne se sont finalement pas prononcés jeudi sur l'arrêt des soins de leur patient. Ces derniers ont évoqué implicitement des pressions extérieures les empêchant de se décider dans la "sérénité". Le dossier est remis au procureur de la République qui devra désigner un représentant légal.
Vidéos à la une
Deux jours après le crash de l'Airbus A320, l'enquête se poursuit pour tenter de déterminer les causes de l'accident. Lors de sa conférence de presse, Brice Robin, le procureur de Marseille, a confirmé que le copilote s'était enfermé dans le cockpit et avait pris les commandes de l'appareil d'après l'analyse audio de la première des boîtes noires.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/Rxm2jWsx . Analyse des chiffres de la délinquance en Sarthe...
Vidéos à la une
Le procureur de Saverne, Philippe Vannier, a demandé mercredi la mise en examen des cinq adolescents interpellés lundi après la profanation du cimetière juif de Sarre-Union dans le Bas-Rhin, estimant que le "la connotation et le mobile antisémite" apparaissaient "clairement" dans cette affaire. "Ils apparaissent au travers des déclarations de ces adolescents qui décrivent des gestes ou des paroles révélatrices: comme des saluts nazis, le fait de cracher sur des symboles comme des croix de David, des paroles telles que 'Heil Hitler' ou 'sale juif'", a-t-il décrit.
Vidéos à la une
Adrien et ses amis comparaissent au tribunal ce mardi pour avoir fait les poubelles à l'Intermarché de Frontignan dans l'Hérault en mai 2014. Les trois jeunes, une étudiante, un chômeur et un intermittent du spectacle ont enjambé le portail pour accéder à l'espace réservé aux sacs poubelles. Des policiers de la BAC les attendaient à leur véhicule et après avoir effectué prise d'ADN et garde à vue, ils écopent d'une citation à comparaitre. Le propriétaire de l'Intermarché ne souhaite pas se constituer partie civile pour le procès mais le procureur a estimé qu'il y avait vol avec circonstances aggravantes. Les trois jeunes risquent donc jusqu'à sept ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende.
Vidéos à la une
Le Procureur de la République de Paris, François Molins, a donné une conférence de presse mercredi en fin d'après-midi après l'attaque meurtrière contre Charlie Hebdo. Il a indiqué qu'une enquête avait été ouverte par la section antiterroriste du parquet de Paris. Il a précisé que l'attaque avait été commise par "au moins deux" assaillants. "Selon un témoin, les tireurs criaient Allah akbar", rapporte-t-il.
Vidéos à la une
La personne décédée à la suite de l'agression d'un automobiliste dans un marché de Noël de Nantes est un jeune homme de 25 ans, a annoncé mardi Brigitte Lamy, procureur de la République, précisant qu'une enquête pour assassinat et tentative d'assassinat était ouverte. La présidence de la République avait indiqué auparavant qu'une des victimes était en état de mort clinique. L'auteur de l'agression, un homme de 37 ans originaire de Charente-Maritime qui s'est asséné plusieurs coups de couteau, n'a pas pu encore être entendu, a précisé la procureur.
Vidéos à la une
L'automobiliste de 37 ans qui a foncé lundi soir dans la foule sur un marché de Noël à Nantes est "sans emploi, il a été condamné en 2006 pour vol et est aussi connu pour un fait de dégradation", a précisé ce mardi Brigitte Lamy, procureur de la République. "Il s'est fait remarquer récemment par un comportement révélant un certain déséquilibre", a-t-elle ajouté. "Un écrit a été retrouvé hier dans la camionnette, les propos qui y sont tenus sont pour le moins décousus: il y fait état des reproches précédemment fait à sa famille, de sa haine de la société, du risque d'être tué par les services secrets", a-t-elle conclu.
Vidéos à la une
Deux hommes et une femme, arrêtés près de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher) pour avoir fait voler deux drones, se sont révélés d'inoffensifs "passionnés de modélisme", a déclaré jeudi à la presse le procureur de la République de Bourges.
Vidéos à la une
"La plaie importante située en haut du dos de Rémi Fraisse a été causée, selon toute vraisemblance, par une explosion", a indiqué le procureur Claude Dérens, ce lundi, à l'issue de l'autopsie du manifestant de 21 ans décédé dimanche, sur le site du barrage contesté de Sivens.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/A8VwOjuC . L'Actu vue par vous reçoit ce soir Philippe Varin,...
Vidéos à la une
Dominique Alzeari, le procureur de la République de Mulhouse, a requis la mise en examen du frère aîné pour assassinat et tentative d'assassinat avec préméditation. Ce dernier a avoué aux enquêteurs l'assassinat de sa soeur âgée de 11 ans, et la tentative d'assassinat de son frère de 8 ans, dans la maison familiale à Moernach mardi soir.
Vidéos à la une
Mardi soir, une fillette de 11 ans a été retrouvée morte à Moernach, son frère de 8 ans grièvement blessé. C'est l'aîné de la famille, âgé de 15 ans, qui a donné l'alerte. Ce dernier a été placé en garde à vue et entendu toute la journée de mercredi par les enquêteurs. Ses déclarations ont été jugées "laconiques" et "tout à fait confuses" par le procureur de Mulhouse, qui a précisé que la prolongation de sa garde à vue était "envisagée".
Vidéos à la une
Une fillette de 11 ans a été tuée à l'arme blanche et son frère de 8 ans grièvement blessé, mardi soir dans le Haut-Rhin. Les deux victimes ont été retrouvées hier soir à leur domicile. Selon le procureur de Mulhouse, le frère aîné raconte qu'ils auraient été attaqués par "un rôdeur", vêtu de noir. Les parents étaient absents du domicile.

Pages

Publicité