Vidéos A la une
A la suite de l'attentat qui a fait 84 morts jeudi 14 juillet, le parquet de Paris a ouvert une enquête judiciaire. Lors d'une conférence de presse, ce lundi, le procureur de la République François Molins a rapporté les premiers éléments permettant de déterminer le profil de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Auto-radicalisation ou individu déséquilibré, difficile de cerner le personnage. Gerald Bronner, professeur de sociologie à l'Université Paris Diderot et auteur de l'ouvrage "La pensée extrême" a été invité à réagir sur le mode de radicalisation du terroriste. Pour le sociologue il ne faut pas écarter la thèse de la "Taqiya", une pratique visant à dissimuler sa foi afin d'éviter d'être repérer par les autorités. Toutefois, en montrant des signes de radicalisation, Mohamed Lahouaiej Bouhlel ne semble pas répondre aux principes de la "Taqiya".
Vidéos A la une
Le père de famille qui avait enlevé ses trois enfants a été placé en garde à vue. Selon Grégoire Dulin, procureur de la République de Villefranche-sur-Saône, "le mis en cause a reconnu avoir porté des coups à son épouse le 29 mai dans la matinée avec un objet contondant". "Une autopsie a eu lieu et confirme que la victime est décédée à la suite des cours portés", a-t-il ajouté. L'homme de 45 ans n'est pas connu des services de police et son casier judiciaire est vierge.
Vidéos A la une
Salah Abdeslam a été inculpé samedi après-midi. Il aurait affirmé aux enquêteurs qu'il voulait se faire exploser au stade de France mais qu'il a fait "machine arrière". Pour François Molins, procureur de la République de Paris, le terroriste présumé doit désormais expliquer pourquoi "il a abandonné sa ceinture explosive à Montrouge".
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/4LvwtvUC . Le Procureur de la ...
Vidéos A la une
", a déclaré Alex Perrin, procureur de la République de Valence. Ses motivations ne sont pas claires.Un homme a foncé vendredi sur un militaire posté devant la grande mosquée de Valence. Le militaire, membre d'une patrouille de quatre hommes en faction devant le bâtiment, a été contraint de tirer, blessant grièvement le conducteur du véhicule. L'homme est actuellement à l'hôpital sous le régime de la garde à vue.
Vidéos A la une
"L'auteur principal des faits a été placé en détention provisoire", a affirmé le procureur de la République, Éric Bouillard. Deux personnes suspectées d'être impliquées dans des violences le soir de Noël, en Corse, ont été mises en examen, notamment pour "dégradations par moyen dangereux", ce mardi. L'une d'elle a même été écrouée, il s'agit d'un jeune-homme, âgé de 18 ans et connu des services judiciaires.
Vidéos A la une
Cristophe Auger, le procureur de la république de Libourne, a décidé de co-saisir la section de recherche, le pôle judiciaire de la gendarmerie nationale et le groupement de la région Aquitaine. Il a précisé aussi que l'investigation serait concentrée notamment sur des éléments primordiaux, comme l'identification des corps.
Vidéos A la une
Quatre jours après l'attaque avortée d'un train Thalys reliant Amsterdam à Paris, le procureur de la République de Paris François Molins a tenu une conférence de presse depuis le Palais de Justice. Il a rappelé le déroulé des faits reprochés au suspect Ayoub El-Khazzani dont il a dressé le portrait.
Vidéos A la une
" C'est une nouvelle démonstration de l'efficacité du dispositif Alerte Enlèvement grâce auquel ce kidnapping a connu une issue favorable ", a déclaré le procureur de la République de Rennes. Il a également précisé que la rapidité de diffusion des éléments d'informations sur l'ensemble du territoire a permis de retrouver l'enfant à une centaine de kilomètres du lieu d'enlèvement.
Vidéos A la une
Le jeune Rifki a été retrouvé en bonne santé à 14h30 en Gironde. Le procureur de la République de Rennes, Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé, explique : " L'enfant se trouvait en compagnie du nommé Ahmed qui a été interpellé. Tous deux avaient pris le train ce matin et une dame assise en face d'eux les a reconnus et a pu donner l'alerte ". La gendarmerie a été alertée et a pris en charge l'enfant en gare de Libourne. Le suspect sera entendu dans la soirée.
Vidéos A la une
" Le mis en cause n'a pas encore donné sa version des faits ", a précisé le procureur de la République de Rennes. La famille de Rifki a reconnu l'homme sur les photos. L'enquête va se poursuivre à Rennes. " Nous entrons dans une phase judiciaire, la garde à vue a été prise aux alentours de 14h30. Nous sommes sur une qualification criminelle d'enlèvement de mineur de moins de 15 ans ", a-t'il ajouté.
Vidéos A la une
Les médecins de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif, ne se sont finalement pas prononcés jeudi sur l'arrêt des soins de leur patient. Ces derniers ont évoqué implicitement des pressions extérieures les empêchant de se décider dans la "sérénité". Le dossier est remis au procureur de la République qui devra désigner un représentant légal.
Vidéos A la une
Le CHU de Reims a convoqué la famille de Vincent Lambert ce jeudi pour rendre sa décision sur l'accompagnement du patient en état végétatif depuis 2008. Alors qu'un arrêt des soins était attendu, la médecin, Daniela Simon, a choisi de saisir le procureur de la République pour demander une protection. "Dans l'immédiat, c'est un grand soulagement", a déclaré Viviane Lambert, la mère du tétraplégique. Les proches de Vincent Lambert restent divisés sur son sort.
Vidéos A la une
"Des documents en langue arabe évoquant les organisations terroristes Al-Qaïda et Etat islamique" ont été retrouvés au domicile du terroriste présumé interpellé dimanche à Paris, a indiqué ce mercredi le procureur de la République. L'homme était "en contact avec une autre personne en Syrie (...) ce dernier lui demandant de cibler particulièrement une église". Le suspect, placé en garde à vue, est un étudiant franco-algérien de 24 ans. Il est le meurtrier présumé d'une jeune femme à Villejuif ce week-end. C'est dans cette ville de banlieue parisienne qu'il semblait prêt à commettre un attentat: "L'individu (...) avait effectué des recherches sur les églises situées à Villejuif", a indiqué le procureur de la République.
Vidéos A la une
Interview d'Eric Mathais, procureur de la République, sur les incendies qui ont eu lieu à Morlaix.
Vidéos A la une
"Le procureur de la République va nous rejoindre et va enclencher l'action publique de manière à ce que l'auteur de ce crime soit immédiatement identifié et puisse être arrêté", a déclaré le ministre de l'intérieur qui s'est rendu à Montrouge jeudi matin, au sud de Paris. Bernard Cazeneuve a fait état d'un "crime commis à l'encontre de fonctionnaires". Les infos divulguées "doivent être justes, nous devons aux Français une information précise", a-t-il dit appelant les journalistes à la "maîtrise et au sang-froid".
Vidéos A la une
Deux enfants de trois et six ans ont été retrouvés morts au domicile familial ce jeudi matin en Côte-d'Or et leur mère est suspectée de les avoir étranglés. "C'était une famille tout à fait normale, avec des relations normales avec ses enfants et avec sa proximité mais une maman qui avait apparemment mal supporté le décès de son père et qui avait depuis quelques temps des problèmes psychologiques. Il semblerait même, ça n'a pas été vérifié, qu'elle était actuellement en arrêt de travail", a déclaré Marie-Christine Tarrare, procureur de la République de Dijon.
Vidéos A la une
L'homme soupçonné d'avoir tué son ex-compagne et les deux parents de celle-ci dans une voiture lundi après-midi à Grande-Synthe (Nord), était toujours hospitalisé ce mardi matin. Son état était jugé "préoccupant". Selon le procureur de Dunkerque, le suspect "supportait mal la séparation" avec son ex-compagne.
Vidéos A la une
Dominique Rizet, spécialiste police-justice de BFMTV, répond aux questions de Thomas Misrachi sur l'évolution de l'enquête sur le meurtre d'Hélène Pastor. En conférence de presse, le procureur de la République de Marseille Brice Robin a indiqué que deux suspects avaient été identifiés via l'analyse ADN, la vidéosurveillance ainsi que les téléphones.
Vidéos A la une
Interview du procureur de la République Eric Maillaud dans le cadre de la deuxième interpellation de la tuerie de Chevaline.
Vidéos A la une
Eric Maillaud, procureur de la République à Annecy s'exprimait en conférence de presse sur les éléments révélés dans l'enquête de la tuerie de Chevaline. Il soupçonne l'homme interpellé...
Publicité