Vidéos Sciences
Pour devenir parents, de nombreux couples doivent bénéficier d'un don de spermatozoïdes et pour certains d'un don d'ovules. Faute de donneuses en nombre suffisant, faute de moyens pour les centres d'aide à la procréation et en raison d'une législation longtemps restrictive, la France est en retard pour répondre à toutes les demandes.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/l032YakO . Interview de Caroline Rouillier, déléguée du Parti...
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/HCPHLCUB . Interview de Romain Bossis, membre du PS Vendée,...
Vidéos A la une
GÖTEBORG - 3 oct 2014 - C'est une première mondiale : en Suède, une femme a pu donner naissance à un enfant après avoir subi une transplantation de l'utérus. La mère, âgée de 36 ans avait reçu l'année dernière un utérus d'une amie ménopausée. Elle a accouché en septembre d'un petit garçon en bonne santé après 31 semaines de grossesse. L'équipe du professeur Mats Brannstrom de l'université de Göteborg a conduit l'opération après plus de 10 ans de recherche. " Quand le bébé est sorti par césarienne, il a crié presque immédiatement, ce qui est bon signe et signifie que le bébé se porte bien. Bien sûr, c'était un bonheur fantastique pour moi et toute l'équipe. Mais c'était aussi un peu irréel, parce que nous ne pouvions pas croire que nous avions atteint ce moment. " explique le professeur. L'espoir est désormais permis aux femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfants du fait d'une absence ou d'une malformation de l'utérus. Mais la prouesse médicale demande maintenant approfondissement reconnaît le professeur Brannstrom: " Tout dépend des résultats des prochains travaux de recherche. Je ne pense pas que cela devienne un soin ou une opération chirurgicale de routine avant de nombreuses années. " La jeune mère qui a ouvert la voie se porte bien. Elle est sortie de l'hôpital trois jours après la naissance, et s'occupe désormais de son bébé à ma maison.
Vidéos A la une
La Cour européenne des droits de l'homme a condamné la France, jeudi, pour la non reconnaissance des enfants nés de mères porteuses à l'étranger. Pour Fabienne, mère biologique de deux enfants nés de mère porteuse, c'est un véritable soulagement. Ces deux enfants n'ont pas d'Etat civil français, ils ont toujours la nationalité canadienne, leur pays de naissance. Légalement, ils n'ont pas de parents: leur reconnaissance de leur existence aux yeux de l'Etat va littéralement changer leur vie.
Publicité