Vidéos A la une
"Je ferai extrêmement vite..." Vendredi, André Chassaigne, le chef de file des députés communistes, a défendu un amendement au projet de loi Macron en 25 secondes. "Il me reste exactement 39 minutes jusqu'à la fin du débat", a déclaré l'élu du Puy-de-Dôme, qui ne veut donc pas perdre de temps. Lors de sa prise de parole, les députés n'examinaient alors que l'article 25 sur plus de 200, après huit jours de débats. Le projet de loi Macron est examiné dans l'hémicycle en procédure accélérée depuis le 26 janvier : le temps de parole des députés est limité, ce qui ne manque pas de les agacer, à l'instar de Pascal Cherki, le député PS de Paris. Maxence Kagni >> Revivez la journée de débats dans l'hémicycle
Publicité