Vidéos A la une
Les 298 passagers et membres d'équipage du Boeing de la Malaysia Airlines ont trouvé la mort dans le crash de l'avion dans l'est de l'Ukraine....
Vidéos A la une
MARIOUPOL (sud-est de l'Ukraine) - 24 jan 2015 - Cet automobiliste a échappé de peu aux terribles bombardements qui se sont abattus samedi sur la ville de Marioupol. Au cours de la journée, 30 civils ont perdu la vie dans des tirs de roquette. Depuis, les pressions diplomatiques se multiplient envers Moscou, accusé de vouloir créer un corridor avec la Crimée, territoire annexé en mars par les séparatistes pro-russes. Située sur la mer d'Azov, Marioupol, est la dernière grande ville de l'est de l'Ukraine sous contrôle de Kiev. Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra lundi à après-midi une réunion spéciale sur le regain de violences en Ukraine. Samedi, les 15 membres du Conseil n'avaient pas réussi à se mettre d'accord sur une déclaration commune.
Vidéos A la une
DONETSK - 12 sept 2014 - Les forces gouvernementales ukrainiennes et les séparatistes pro-russes ont procédé à un échange de prisonniers. Le transfert a eu lieu vendredi matin près de Donetsk, bastion des insurgés, sous la surveillance d'observateurs internationaux. Selon les autorités ukrainiennes, 36 soldats ukrainiens ont été libérés. Une vingtaine d'autres avait été relâchée la veille. De son côté, Kiev a remis 31 rebelles pro-russes. Cet échange intervient une semaine après la proclamation d'un cessez-le-feu entre les deux parties. Si aucun chiffre n'a été fourni, on estime que des centaines de combattants ont été capturés par les deux camps en cinq mois de conflit.
Vidéos A la une
DONETSK - 5 septembre 2014 - Le cessez-le-feu ? Un rêve lointain pour les habitants de Donetsk. Alors que les parties au conflit se retrouvent à Minsk, en Biélorussie pour discuter d'une trêve après 5 mois d'un conflit meurtrier, la grande ville de l'Est de l'Ukraine vit encore au rythme des obus. Dans ce fief pro-russe, les bombardements ont connu une nette recrudescence dans la nuit de jeudi à vendredi, après une accalmie de plusieurs jours. "Je ne crois pas à la trêve, ils ne vont pas se mettre d'accord" soupire Lesnoy Alexander, un habitant de Donetsk. "Pourquoi cette guerre ?" renchérit Pustyak Nikolai. Et de poursuivre: "Plus personne ne le sait. Ni les séparatistes, ni l'armée ukrainienne. Le frère se bat contre son frère, le père contre son fils et vice-versa. Pour quel résultat ?" Les séparatistes prorusses se sont dits prêts à ordonner un cessez-le-feu vendredi en cas d'accord à Minsk. De son côté, Petro Porochenko, le président ukrainien a rappelé les conditions posées par l'Ukraine : le contrôle de la frontière russo-ukrainienne par l'OSCE, le retrait des troupes russes et la libération de soldats prisonniers par la partie adverse.
Vidéos A la une
Cet été, l'armée avait conquis de nombreuses positions tenues par les rebelles pro-russes, et elle était même parvenue à encercler certaines de leurs positions. Mais depuis quelques semaines, elle perd du terrain. Certains parlent même de "déroute". Car l'armée ukrainienne manque de tout: armes, uniformes, moyens de communications... Alors, afin de se substituer à l'Etat qui leur parait défaillant, les militants d'une association pro-ukrainienne distribuent régulièrement des équipements et même des vivres aux soldats loyalistes. Nos envoyés spéciaux les ont rencontrés.
Vidéos A la une
Alors que l'Ukraine célèbre sa fête nationale, les bombardements se poursuivent dans l'est du pays. Dimanche matin à Donetsk, bastion des séparatistes pro-russes, une explosion a touché un hôpital de la ville. La morgue et deux bâtiments ont été atteints, mais il n'y a pas eu de blessés. Ces nouveaux raids n'ont pas empêché les rebelles d'organiser leur propre parade. Sur la place principale de la ville, les insurgés ont exposé leurs trophées de guerre, des véhicules de l'armée régulière ukrainienne. Pendant ce temps-là à Kiev, des milliers d'Ukrainiens ont assisté à une grande parade militaire, la première depuis 2009.
Vidéos A la une
DONETSK - 11 août 2014 - Un trou béant dans le mur d'une prison de Donetsk. Il a été causé dimanche soir par un obus. Bilan: un prisonnier tué et trois blessés. Profitant de la mise hors service du système d'alarme, 106 détenus se sont fait la belle . Mais dès le lendemain, les séparatistes pro-russes qui contrôlent la ville avaient repris la majeure partie des fuyards. Le même jour, un bombardement avait déjà soufflé les vitres d'une maternité dans le centre de Donetsk, sans faire de victimes. Le Premier ministre du gouvernement sécessionniste Alexandre Zakhartchenko a parlé de " catastrophe humanitaire " en évoquant la situation de la ville . Depuis plusieurs jours, l'armée ukrainienne intensifie ses opérations pour reprendre Donetsk, au prix d'une très forte dégradation des conditions de vie pour la population civile. 300.000 personnes ont fui la ville ainsi que celle de Lougansk pour échapper aux combats.
Vidéos A la une
ROSTOV - 5 août 2014 - Selon Moscou, plus de 400 soldats ukrainiens en opération à l'est de l'Ukraine ont passé la frontière pour trouver refuge en Russie, dans la région de Rostov, limitrophe de l'est de l'Ukraine. Ces images ont été diffusées par la télévision russe. Selon la Russie, ces soldats ont demandé à bénéficier d'un couloir humanitaire et ont rendu leurs armes lundi. Les soldats ukrainiens se sont retrouvés sans munition face aux séparatistes pro-russes et ont été contraints de se replier sur la frontière. Kiev a confirmé l'information.
Vidéos A la une
DONETSK - 22 juillet 2014 - Lors d'une cérémonie officielle devant la presse, les rebelles ont remis les boîtes noires du Boeing 777 à des responsables de la Malaysia Airlines. L'échange s'est fait dans la nuit de lundi à mardi, au siège de la République populaire autoproclamée de Donetsk. Le chef des insurgés pro-russe, Alexandre Borodaï, a rendu les enregistreurs contre quelques garanties. L'une de ces boîtes contient les conversations de l'équipage, l'autre les données techniques du vol. D'après les enquêteurs malaisiens, les enregistreurs de vol sont en bon état. Si les boîtes noires peuvent fournir des informations importantes sur les dernières minutes avant le crash, il est peu probable qu'elles aident à répondre à la question la plus importante : l'origine du tir. De forts soupçons pèsent sur les séparatistes, accusés d'avoir abattu l'avion à l'aide d'un missile sol-air. La Russie a pour sa part démenti avoir fourni un tel équipement aux rebelles.
Vidéos A la une
TOREZ - 21 juillet 2014 - Les experts internationaux ont pu commencer à examiner les corps des victimes du MH17, mais sous étroite surveillance. Pour le moment, la plupart des cadavres sont stockés dans ces wagons à la gare de la ville de Torez, près du lieu du crash. Alors que les containers sont censés être réfrigérés, des journalistes sur place ont constaté qu'une très forte odeur de décomposition s'en dégageait. La température extérieure est d'environ 30 . Entourés d'une cinquantaine d'insurgés pro-Russes, les experts internationaux ont affirmé pour leur part, que les restes des victimes étaient conservés dans de bonnes conditions. Pour le moment, on ignore encore où seront envoyés les corps. Un responsable des insurgés a fait savoir que le train serait transféré à Kharkov, une ville tenue par les forces gouvernementales ukrainiennes. Les secouristes ont pour l'instant retrouvé 272 corps. Quelques 298 personnes se trouvaient à bord du vol MH17.
Vidéos A la une
Difficile pour les enquêteurs d'accéder au lieu du crash dans l'est de l'Ukraine. Alors qu'ils tentaient d'approcher le site où s'est écrasé le Boeing de la Malaysia Airlines, les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe ont été bloqués par des séparatistes pro-russes vendredi. Ce type d'incident ne devrait pas se reproduire. Dans la nuit de vendredi à samedi, un accord avec les rebelles a été trouvé sur la mise en place d'une zone de sécurité de 20 km autour du site du crash de l'avion malaisien. De leur côté, les États-Unis n'ont pas attendu les conclusions de l'enquête pour accuser les rebelles d'avoir abattu l'avion en plein vol. Quelque 298 personnes ont péri lors du crash du Boeing 777. L'avion survolait l'Ukraine alors qu'il effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur.
Vidéos A la une
TOREZ - 18 juillet 2014 - Le flou demeure sur les circonstances du crash de l'avion de la Malaysia Airlines, qui s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine. Une certitude, le bilan humain de l'accident est lourd. Le Boeing 777 comptait 298 passagers et sur les lieux du drame, il n'y a pour l'instant aucun signe d'éventuels survivants. L'avion s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine, près du village de Grabove, dans la région de Donetsk. Il effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur. D'après des experts des services de renseignement américains, l'appareil a été abattu par un missile sol-air, dont l'origine reste incertaine. Kiev et les rebelles pro-Russes s'accusent mutuellement d'être responsables du tir à l'origine du crash. Pour le moment, la liste complète des passagers du vol n'a pas été fournie. Plus de 150 Néerlandais se trouvaient à bord de l'avion selon le décompte de la Malaysia Airlines. Le président François Hollande a pour sa part affirmé que plusieurs Français " pourraient avoir été " dans l'appareil. La communauté internationale a réclamé une enquête sans entraves, pour faire toute la lumière sur les circonstances du drame.
Vidéos A la une
David Revault d'Allonnes s'est intéressé au crash du vol MH17 en Ukraine. Il estime que l'Europe doit agir au plus vite pour éviter une déflagration encore plus importante. Chaque matin, David Revault d'Allonnes, reporter politique au Monde, intervient pour un talk politique sans concession dans Bourdin Direct, sur RMC la radio d'opinion.
Vidéos A la une
DONETSK - 11 juillet 2014 - Alors que le gouvernement de Kiev tente au prix de violents combats de reprendre le contrôle de l'est du pays, l'un des chefs séparatistes a observé une courte trêve, le temps d'épouser sa promise. Le commandant Arsen Pavlov a épousé vendredi Elena Kolenkina , en présence d'Igor Girkin, un Russe connu sous son nom de guerre de Strelkov, qui est le ministre de la défense de la république populaire autoproclamée de Donetsk.
Vidéos A la une
DONETSK - 7 juillet 2014 - Trois ponts, enjambant des axes routiers près de Donetsk, ont été détruits lundi par des explosions. L'une d'elle a démoli ce pont de chemin de fer, que l'on voit sur ces images. Malgré les dégâts, les habitants tentent au péril de leur vie de passer dessous. Ces destructions sont une façon pour les insurgés pro-russes, de ralentir la progression des forces gouvernementales. Celles-ci ont repris ce week-end la ville de Sloviansk, un autre bastion de la rébellion.
Vidéos A la une
SLOVIANSK - 5 juillet 2014 - L'armée ukrainienne poursuit sa reconquête de l'est du pays. Ces images, prises samedi, ont été diffusées par le ministère ukrainien de la Défense pour rendre compte de l'avancée des forces gouvernementales dans l'un des bastions de la rébellion pro-russe, Sloviansk. La ville a été reprise ce week-end par l'armée ukrainienne des mains des insurgés. Lundi, l'armée ukrainienne avançait en direction de Donetsk, un autre bastion de la rébellion pro-russe. Sur ces images, on voit les soldats également tenter de reconquérir le coeur de la population, en distribuant de la nourriture et de l'eau aux habitants. Depuis le mois d'avril et à mesure que les combats gagnaient en intensité, Sloviansk s'est vidée de ses habitants. Ceux qui sont restés vivent depuis un mois sans eau, sans électricité, avec un ravitaillement minimal.
Vidéos A la une
Harold Hyman, spécialiste en géopolitique, revient ce samedi sur les référendums sur l'indépendance des "républiques populaires" autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, frontalières de la...
Vidéos A la une
Retour sur l'escalade des tensions et sur les violences qui s'amplifient de plus en plus en Ukraine. Durant ce week-end, les séparatistes pro-russes ont toujours l'intention d'organiser un...
Vidéos A la une
Plus de 2.000 pro-russes déchaînés ont pris d'assaut dimanche le siège de la police à Odessa (sud de l'Ukraine), et ont obtenu, en tambourinant avec des gourdins contre des portails de fer, la...
Vidéos A la une
Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère de BFMTV, était sur le plateau de BFM Story. Retour sur le regain des tensions et l'accélération de la crise en Ukraine. Afin d'empêcher la...
Vidéos A la une
Harold Hyman, spécialiste en géopolitique, revient ce samedi sur le face face tendu dans l'Est de l'Ukraine. L'armée ukrainienne, déterminée combattre les rebelles, a mis exécution son plan...
Vidéos A la une
Les autorités russes ont affirmées vendredi avoir intercepté un drone américain au-dessus de la Crimée. Cette annonce intervient alors qu'un référendum aura lieu dimanche afin de savoir si la...
Vidéos A la une
Une centaine de manifestants pro-ukrainiens résidant en Crimée a manifesté vendredi. Parmi eux, beaucoup de Tatar: ce peuple de Crimée qui a déporté pendant la Seconde Guerre Mondiale par les...
Vidéos A la une
Le Parlement local de Crimée, dominé par des pro-russes a demandé jeudi le rattachement de cette péninsule ukrainienne à la Russie et a annoncé le tenue d'un référendum le 16 mars prochain...
Vidéos A la une
Un émissaire des Nations-Unis s'est rendu mercredi en Crimée pour constater la situation sur place. A peine arrivé il aurait été menacé par des miliciens pro-russes. Le diplomate a ainsi dû se...
Publicité