Politique
Même si elle n’est plus ministre depuis un mois, Christiane Taubira profite encore d’un privilège dont le coût est estimé à plusieurs milliers d’euros chaque année pour l’Etat. 
Publicité