Revue du web
Les avocates de Jacqueline Sauvage, Janine Bonaggiunta (G) et Nathalie Tomasini, lors d'une conférence de presse, le 12 août 2016 à Paris
Avec AFP : Une
Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent et partiellement graciée par le président, renonce à se pourvoir en cassation après un nouveau rejet de sa demande de libération conditionnelle, ont annoncé ses avocates à l'AFP.
Publicité