Vidéos à la une
Les commissaires-priseurs lyonnais Jean-Claude Anaf et son associé Jean Martinon ont été placés en garde à vue. Ils sont soupçonnés de faux, usage de faux et abus de confiance.
Publicité