Politique
Le 16 décembre prochain, tous les candidats à la primaire de la gauche seront connus. Pour l'instant, il sont huit à prétendre représenter le Parti socialiste pour la prochaine présidentielle. Manuel Valls est le dernier à être entré dans le course.
Vidéos à la une
"J'ai renoncé à vivre de la politique", a déclaré sur BFMTV ce jeudi soir l'ex-ministre de l'Economie Arnaud Montebourg. Cela "me permet de ne pas être tous les jours dans la polémique, dans la contestation permanente", a poursuivi le socialiste, avant de comparer l'Assemblée nationale à une "arène hystérique" où "le débat est inexistant, et où l'invective sert de moyen d'expression habituel. Pour moi, ce sont des bonnes vacances." Celui qui a aussi été à la tête du ministère du Redressement productif a ensuite indiqué qu'après "m'être occupé pendant dix-sept de la France, de la Saône-et-Loire, je m'occupe de ma famille et de moi-même. Je travaille, j'ai un métier. Je dois donc gagner ma vie comme beaucoup de Français. J'ai moins de temps pour participer à des débats subalternes." Plus surprenant, Arnaud Montebourg a affirmé qu'il était "frappé de voir la destruction du débat public dans notre pays. Je comprends tous ces Français qui ne se reconnaissent pas dans le système politique. J'ai du mal à m'y retrouver moi aussi."
Vidéos à la une
Politique Première: Apolline de Malherbe revient, ce jeudi 2 octobre, dans sa chronique politique quotidienne sur la question des primaires qui est aujourd'hui devenue inévitable, un passage obligé pour les politiques.
Vidéos à la une
Manuel Valls a donc obtenu ce soir une majorité même si le nombre de frondeurs a triplé par rapport au précédent vote de confiance. Le Premier ministre balaie toute idée de renoncer. Face à un président affaibli, il imprime sa ligne alors qu'il n'a recueilli que 5% des suffrages à la primaire socialiste. Décomplexé, sans tabou, il aime le passage en force, n'hésite pas à trancher et à cliver.
Vidéos à la une
L'ultime débat de la primaire socialiste à Marseille a été particulièrement tendu, jeudi, entre Patrick Mennucci, qui a peiné à dérouler son programme face aux coups de griffes répétés de...
Vidéos à la une
PORTRAIT – Surnommé "l’indomptable", Samia Ghali a créé la surprise en se qualifiant au second tour de la primaire socialiste à Marseille. La benjamine de l’élection est une sénatrice une...
Publicité