Revue du web
Avec Atlantico
L'importante variation des intentions de vote à la primaire n'est pas uniquement due à des méthodologies différentes entre institut de sondage. Elle est inhérente à la façon même dont sont réalisés les sondages. En prenant en compte ces variations, mais aussi les marges d'erreurs, le jeu reste largement ouvert : s'il est peu probable que François Fillon remporte le premier tour, il est plus probable qu'il accède au deuxième.
Publicité