Politique
Lors d'une sortie à Marseille, diffusée lundi dans l'émission "Opération Élysée" sur "France 3", Nicolas Sarkozy s'est agacé de voir la meute de journalistes qui l'empêcher d'aller à la rencontre des habitants.
Vidéos A la une
Bruno Le Maire a lancé des piques à peine voilées à Alain Juppé, l'un de ses rivaux à la primaire de la droite et du centre, ce mercredi sur BFMTV et RMC. "Les favoris du printemps ne feront pas les vainqueurs de l'hiver", a assuré le député LR de l'Eure alors que son adversaire caracole en tête des sondages. Il a ajouté qu'il fallait croire au renouvellement de la vie politique. "Si l'on n'y croit pas (...), il vaut mieux aller gambader dans les prés ou aller trinquer à Bordeaux avec François Hollande", a-t-il lancé, au lendemain de l'inauguration de la Cité du vin à Bordeaux par le maire de la ville et le chef de l'Etat.
Vidéos A la une
Parce qu'il plane dans les sondages, Alain Juppé mène une campagne tranquille. Le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de droite, ne joue pas les bêtes de scène: il n'électrise pas les foules, entre en meeting sans mise en scène mais sait ponctuer ses discours de blagues bien rodées. Il évite les faux pas, et le sait. Le 10 mai prochain l'ancien Premier ministre présentera en grande pompe son programme économique - que l'on dit encore sérieux mais plutôt austère.
Vidéos A la une
Alors qu'à droite comme à gauche, les primaires pour 2017 sont dans tous les esprits, plusieurs mouvements citoyens veulent lancer une "primaire des Français" pour porter un candidat de la société civile à la présidentielle. "On veut faire monter vers le sommet de l'Etat des gens capables", a déclaré Alexandre Jardin, l'un des initiateurs de la "primaire des Français". Il a invité les journalistes à demander aux politiques "toi personnellement, concrètement, qu'as-tu fait?". Le fondateur de l'association Bleu Blanc Zèbre veut que tous les Français puissent participer à ces élections, "pour qu'ils fassent eux aussi leur part, faisons tous notre part et on va revivre une très grande époque".
Publicité