L'ancien Premier ministre était invité mercredi matin sur "BFMtv". Interrogé sur l'élection présidentielle, il a annoncé pour quel candidat il votera dès le premier tour.

Mercredi matin, Manuel Valls était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMtv. Interrogé sur le choix qu'il fera au premier tour de l'élection présidentielle, l'ancien Premier ministre a annoncé qu'il accordera son vote à Emmanuel Macron.

Dès le début de l'interview, Manuel Valls a affirmé au micro de Jean-Jacques Bourdin qu'il ne votera pas pour Benoît Hamon, candidat de la gauche désigné par la primaire à laquelle il avait participé. "Est-ce que vous voterez pour Emmanuel Macron ?", lui a demandé le journaliste. "Oui car je pense qu'il ne faut prendre aucun risque pour la République, et donc je voterai pour Emmanuel Macron", a-t-il répondu. Un soutien à la candidature de l'ancien ministre de l'Economie qui devient donc officiel.

A lire aussi - Présidentielle 2017 : la (surprenante) rencontre entre Manuel Valls et François Bayrou

"Ce n'est pas un ralliement, c'est une prise de position responsable"

L'annonce de Manuel Valls n'est pourtant pas une surprise. Ce dernier avait pris ses distances vis-à-vis de Benoît Hamon depuis sa défaite à la primaire. Le député de l'Essonne a donc confirmé ce que les rumeurs laissaient entendre depuis des semaines. Pour justifier sa décision, Manuel Valls a évoqué le "climat particulièrement nauséabond" de cette campagne. Face à la crainte d'un "risque de victoire du Front National", à "l'effondrement moral de la candidature de François Fillon" et à la "marginalisation de la gauche de gouvernement", il assure vouloir "(prendre) ses responsabilités. "Je ne prendrai aucun risque pour la République et la France. Je ne veux pas que nous nous retrouvions, le soir du premier tour, face au choix entre François Fillon et Marine Le Pen. Je veux donner le plus de force au candidat qui doit représenter le camp réformiste", a-t-il expliqué sur BFMtv.

Publicité
"Ce n'est pas un ralliement, c'est une prise de position responsable", a rétorqué Manuel Valls, interrogé sur la forme que prendrait son soutien au candidat d"En Marche !". Il a également déclaré qu'il ne participerait pas à sa campagne. Au même moment, Emmanuel Macron était invité sur Europe 1 et a réagi à l'annonce de ce nouveau soutien. Il a remercié Manuel Valls pour son vote mais a ajouté qu'en tant que "garant du renouvellement des visages et des pratiques", il n'envisageait pas de gouverner avec lui en cas de victoire.

En vidéo sur le même thème - Emmanuel Macron : "Je mets mon énergie à faire plutôt qu'à durer"