Lundi, le président sortant et son successeur étaient réunis lors de la cérémonie du 8 mai. Au moment de se séparer, ce dernier a eu un geste d’affection envers son ancien ministre.

Un geste amical qui a été très remarqué. Selon la tradition républicaine, François Hollande avait invité Emmanuel Macron à participer à la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945 à Paris lundi. Après avoir ravivé ensemble la flamme sur la tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe, celui qui quittera l’Elysée dimanche prochain a raccompagné le nouveau président jusqu’à sa voiture. Au moment de se séparer, il a posé sa main sur la nuque d’Emmanuel Macron (sur la vidéo à 2:25).

Tout au long de la cérémonie, François Hollande a semblé guider son successeur. Main sur le bras et dans le dos pour lui indiquer le chemin, présentation aux officiels et aux troupes... : il a multiplié les gestes bienveillants envers lui. Des marques d’affection, révélant une proximité entre les deux hommes.

"Il sera toujours le bienvenu, je serai toujours à côté de lui"

Ce geste a pu apparaître comme celui d’un mentor, d'un père envers son fils et a fait l'objet de plusieurs critiques. "Je ne lui fais pas confiance sur sa capacité à rompre avec François Hollande. La caresse sur la nuque était assez révélatrice de ce lien", a notamment déclaré Eric Ciotti sur BFMTV mardi matin, dénonçant la continuité entre les deux hommes. Le président sortant a, lui, insisté sur l’importance de la transition. "Cette année, je voulais qu’Emmanuel Macron puisse être là avec moi, à côté de moi, pour qu’une forme de flambeau puisse lui être passé puisque nous sommes aussi auprès de cette flamme", a indiqué le président sortant au micro de France 2.

Publicité
L'ancien premier secrétaire du Parti socialiste entend également maintenir un lien fort avec Emmanuel Macron. "Il m’a suivi tout au long de ces dernières années lorsque j’étais moi-même candidat puis ensuite quand je suis devenu Président, il a été ministre d’un gouvernement. Mais après, il s’est émancipé (…). Il sait que s’il a besoin de quelque information, conseil ou expérience, il s’adressera à moi librement. Il sera toujours le bienvenu, je serai toujours à côté de lui", a-t-il confié.

En vidéo : "La caresse sur la nuque" de Hollande à Macron est "révélatrice"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité