L’épouse du candidat François Fillon s’est laissée aller à faire une blague sur le rôle qu’elle sera peut-être amenée à tenir d’ici quelques jours. Découvrez ce qu’elle a dit. 

De nature iscrète, Penelope Fillon sait aussi se montrer drôle. C’est en effet ce que révèle la journaliste Alix Bouilhaguet. Auteure d’un livre consacré à celles et ceux qui partagent la vie des principaux candidats à l’élection présidentielle, la journaliste rapporte la blague que lui a un jour racontée l’épouse du candidat de la droite et du centre. Dans un passage repéré par VSD elle écrit ainsi ce que la Galloise aurait lâché à propos de son possible futur rôle de Première dame : "Je n’ai pas encore décidé si j’allais imposer l’anglais comme langue officielle à la présidence !". Née au Pays de Galle, Penelope Fillon est venue étudier en France à la fin des années 1970 pour être assistante d'anglais dans une école du Mans. C'est à cette époque qu'elle a rencontré François Fillon qui était alors encore étudiant en droit. Lorsque des années plus tard ce dernier est devenu chef du gouvernement sous Nicolas Sarkozy, son épouse a été la toute première femme d'origine britannique d'un Premier ministre sous la Ve République. 

A lire aussi – PHOTOS Les rares apparitions publiques de Penelope Fillon

L’humour anglais n’a pas fini de nous surprendre !

Publicité
Si l’auteure ne précise pas à quand exactement remonte la boutade de Penelope Fillon, on imagine cependant aisément qu’elle date d’avant les révélations du Canard Enchaîné. Aussi dénote-elle de l’attitude observée ces derniers mois par Penelope Fillon. Depuis l’éclatement de l’affaire sur ses emplois présumés fictifs, cette femme qui est déjà très réservée s’est comme effacée. En effet, si elle continue d’accompagner son mari lors de ses meetings, son visage demeure triste et fermé. Et ses déclarations publiques sont quasiment inexistantes.

En vidéo - Penelope Fillon émue aux larmes au meeting de son mari