Lors de son grand meeting à Villepinte lundi, la candidate à la présidentielle a repris mot pour mot des passages d'un discours de François Fillon datant du 15 avril dernier. Selon Florian Philippot, il s'agit d'un "clin d'oeil assumé". 

Comme tous les 1er mai, Marine Le Pen a fait un discours, cette fois-ci délocalisé à Villepinte pour cause de présidentielle. Durant ce discours, la candidate a repris mot pour mot des passages d'un discours de François Fillon prononcé le 15 avril au Puy-en-Velay, comme l'a repéré le compte Twitter pro-Fillon Ridiculetv.

Une petite nuance tout de même : lorsque les deux candidats vantent une troisième voie "française" pour le XXIe siècle, pour François Fillon, c’est une alternative au nazisme et au stalinisme quand Marine Le Pen y voit une alternative au "mondialisme" et à "l’idéologie islamiste".

Au FN, on parle de "clin d'oeil assumé"

Interrogé par l’AFP sur ce plagiat, et repris par 20 minutes, Florian Philippot, vice-président du FN, a assuré qu’il s’agissait en fait d’un "clin d’œil assumé à un bref passage touchant d’un discours sur la France" de la part "d’une candidate de rassemblement qui montre qu’elle n’est pas sectaire". La même explication, mot pour mot, donnée au Monde par David Rachline, le directeur de campagne de Marine Le Pen. 

Publicité
Selon RTL, le plagiat s'expliquerait par le fait que, parmi les personnes qui ont "fourni des notes" à Marine Le Pen pour ce discours, il y a un certain Paul-Marie Couteaux, qui, jusqu'au soir du premier tour, était un soutien de François Fillon. Selon la radio, c'est cet ancien proche du FN, qui milite pour la réunion des droites, qui avait largement écrit le discours de l'ancien Premier ministre au Puy-en-Velay. 

Vidéo sur le même thème : Election 2017 : fête au QG de Marine Le Pen

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité