Alors qu'un tiers des électeurs semblent indécis sur leur choix au premier tour, de nombreux Français n'ont toujours pas reçu les programmes des candidats.

Comme des millions de Français, vous n'avez pas (encore) reçu les traditionnelles professions de foi des candidats à la présidentielle dans votre boîte aux lettres ? Pas de panique, elles sont sûrement en route.

La distribution des programmes des candidats a commencé jeudi dernier et devrait se terminer vendredi ou samedi au plus tard, soit la veille du premier tour de la présidentielle. En tout, 500 millions de professions de foi ont été mises sous pli par des milliers d'intérimaires recrutés exprès pour l'occasion.

A lire aussi Présidentielle 2017 : ce candidat qui fait peur aux... francs-maçons

De nombreuses inquiétudes en province

Des quotidiens régionaux se sont fait l'écho de cette crainte des citoyens de ne pas recevoir à temps la propagande des candidats. "Quelques appels téléphoniques sont parvenus cet après-midi à notre rédaction d'Orléans, explique La République. Des habitants du département s'étonnaient de l'absence des documents de propagande traditionnellement émis par les candidats à l'élection présidentielle. Renseignement pris auprès de la préfecture, rien d'anormal ! La Poste détient les imprimés qui seront distribués, demain jeudi ou vendredi au plus tard."

Du côté de France Bleu, on explique mercredi que "les professions de foi des candidats arrivent enfin dans les boîtes à lettres des Côte-d'oriens". Le Parisien explique lui que seulement un tiers de la propagande a été pour l'instant envoyé dans les Hauts-de-Seine. Mais ce ralentissement est dû ici à un problème interne à La Poste. "Il n’y a aucun problème dans la distribution. Nous recevons les plis au fur et à mesure. Toutes les professions de foi seront distribuées d’ici samedi", jure auprès du quotidien la direction. 

Les Guyanais n'ont pas les professions de foi

Publicité
Tous les Français recevront donc leurs professions de foi à temps... enfin presque. Les Guyanais, à cause des récents évènements, n'auront pas les papiers dans leur boîte aux lettres. Les blocus à répétition ont empêché l'acheminement des enveloppes à temps. "Ne pouvant envoyer le matériel de chaque candidat partout de manière égale, il a été décidé de ne l’envoyer nulle part", a déclaré le ministre de l'Intérieur au JDD. Les Guyanais sont donc invités à consulter les professions de foi localement, en mairie, ou sur le site Internet de la préfecture ainsi que sur celui de la commission nationale.

Vidéo sur le même thème : Présidentielle 2017: dernière ligne droite