Pour la première fois, les candidats qualifiés pour le premier tour de l'élection présidentielle devaient détailler leur patrimoine à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

© AFP

Emmanuel Macron

Pour la première fois dans une élection présidentielle, les candidats ont dû envoyer leur déclaration de patrimoine à la Haute autorité pour la transparence publique (HAPTVP)Ces informations resteront disponibles jusqu'à la proclamation des résultats du premier tour, pour laisser place aux déclarations des deux finalistes. Une fois le vainqueur déterminé, seule la sienne restera consultable jusqu'à la fin du quinquennat. 

Publicité
Le formulaire, fourni par la HAPTVP, a été remis par les équipes de campagne vendredi 17 mars au Conseil constitutionnel. Il fait partie des obligations pour faire acte de candidature, au même titre que les 500 parrainages. À noter qu'une fois parvenu au Conseil constitutionnel et transmises à la HAPTVP, le contenu de ces déclarations n'est pas contrôlé, et les candidats sont tenus sur l'honneur à l'honnêteté. En outre, certaines informations déclarées sont soustraites à la connaissance du public, afin de préserver la vie privée des déclarants. Sont ainsi rendus anonymes le nom du conjoint, partenaire de PACS ou concubin ou des autres membres de la famille, ainsi que les coordonnées personnelles (numéro de téléphone, adresse, mail…), et enfin l'adresse des banques et les numéros de compte. 

Pour ce qui est d'Emmanuel Macron, celui-ci déclare : 

Patrimoine immobilier : néant

Valeurs mobilières (comptes, objets de valeur, assurances-vie...) : 610 145,29€

Endettement : 300 490,41 €