Dès dimanche soir, la présidente d’honneur du Parti chrétien-démocrate a annoncé le choix qu’elle ferait au second tour. Un changement de position radical par rapport à ce qu'elle avait déclaré auparavant.

Un message très clair. Après l’annonce des résultats du premier tour, Christine Boutin a pris position contre la candidature d’Emmanuel Macron et a appelé à voter pour Marine Le Pen. "Avant le deuxième tour, j'appelle à un rassemblent #TouscontreMacron", a-t-elle écrit sur son compte Twitter dans la nuit de dimanche à lundi. "Français de droite. Nous sommes depuis le résultat d'hier dans une situation impossible ! Le vote révolutionnaire peut être la réponse. Le vote révolutionnaire est le vote paradoxal qui a pour objectif d'affaiblir celui qui est considéré comme étant de son camp", a-t-elle ajouté plus tard pour justifier son choix.

"Emmanuel Macron, c'est l'incarnation de tout ce que je n'aime pas"

Cette décision a paru surprenante car en 2015, Christine Boutin avait déclaré qu'il lui était impossible de voter pour les candidats du Front national. "Je dis à ceux qui sont tentés de voter FN, et qui sont en particulier des chrétiens qu'il n'est pas possible de voter FN lorsque l'on a ces convictions religieuses fortes", avait-elle indiqué à l'époque, rapporte Europe 1. L'ancienne députée des Yvelines a visiblement changé d'avis deux ans après.

Publicité
Christine Boutin a expliqué que son vote était plus un vote contre Emmanuel Macron que d'adhésion aux idées du Front national. "Emmanuel Macron c'est l'incarnation de tout ce que je n'aime pas, c'est à l'opposé de mes valeurs qui ont rythmé ma vie politique. (...) Je veux faire comprendre aux Français de droite que voter Le Pen, ce n'est pas adhérer au Front national. C'est simplement un vote contre Emmanuel Macron", a-t-elle déclaré au Figaro. L'ancienne ministre du Logement a également confié avoir été "scandalisée" par la réactions des Républicains qui ont immédiatement appelé à voter pour le candidat d'"En Marche !".

En vidéo - Christine Boutin votera Marine Le Pen : "Ce n'est pas une adhésion"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité