C'est une conférence extrêmement rare qui a eu lieu jeudi à l'initiative de plusieurs grandes loges de la franc-maçonnerie. Explications. 

Ils appellent à faire barrage au Front national. Les responsables de sept obédiences maçonniques sont sortis de leur silence jeudi, à quelques jours seulement du premier tour de la présidentielle. Et le message est clair : ne pas voter pour Marine Le Pen et son parti, qui sont éloignés des valeurs humanistes qu'ils défendent. 

"Nous voyons avec inquiétude des positions publiques décomplexées et omniprésentes s’affirmer et occuper les esprits. (…) Elles appellent à des confrontations néfastes. Au racisme, à la haine de l’autre et aux murs. Elles opposent la volonté de bâtir des ponts", expliquent-ils notamment dans un communiqué commun, cité par Libération

"Elle incarne une forme de néo-boulangisme"

Publicité

L'appel est signé par le Grand Orient de France (GODF), la Fédération française du Droit humain (FFDH), la Grande Loge féminine de France (GLFF), la Grande Loge féminine de Memphis Misraïm (GLFMM), la Grande Loge mixte universelle (GLMU), la Grande Loge mixte de France (GLMF) et la Grande Loge des cultures et de la spiritualité (GLCS).

Certains responsables de ces loges sont encore plus critiques sur la présidente du FN. "Les manœuvres de respectabilisation de Marine Le Pen ne doivent pas occulter qu’elle incarne une forme de néo-boulangisme, ni occulter son rapport avec des racines pas totalement rompues", ajoute de son côté Christophe Habas, grand maître du Grand Orient de France. 

En s'exprimant ainsi, les loges maçonniques veulent également appeler "les partis traditionnels à faire leur autocritique". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité