D’après l’hebdomadaire, Penelope Fillon aurait été rémunérée dès 1980 pour un poste au sein d’un ministère parisien obtenu grâce à son mari.

Selon les informations du Canard Enchaîné dans le numéro de ce mercredi, Penelope Fillon aurait été rémunérée dès 1980 comme "collaboratrice au sein d’un ministère parisien". L’épouse du candidat à l’élection présidentielle, alors âgée de 24 ans, aurait été embauchée en tant que "personnel non titulaire de l’Etat" à partir de 1er avril 1980, quelques semaines avant le mariage du couple au Pays de Galles.

A cette époque, François Fillon était le chef-adjoint du cabinet de Joël Le Theule, ministre des Transports puis de la Défense à partir d’octobre 1980. Il serait alors parvenu à faire embaucher sa fiancée pour un contrat de 15 mois, jusqu’à l’élection présidentielle de 1981. Selon Le Canard Enchaîné, sa femme aurait été payée "6 000 francs brut mensuels (près de trois fois le montant du smic à l’époque)", soit environ 90 000 € sur la période.

A lire aussi –  VIDEO François Fillon snobe sa femme : la vidéo qui fait jaser

Le contenu de sa mission auprès du ministère reste inconnu

Publicité
Depuis les premières révélations du Canard Enchaîné, la date à partir de laquelle Penelope Fillon aurait commencé à être employée auprès de l’Assemblée nationale ne cesse de reculer. Après 1998, 1988 et 1986, Mediapart a révélé lundi qu’elle avait été rémunérée dès 1982 comme assistante parlementaire de son mari au cours de son premier mandat de député. Interrogé par l’hebdomadaire, l’entourage de François Fillon a nié le fait que l'épouse de l'ancien Premier ministre ait pu travailler dès 1980. Le nom du ministère auquel elle aurait été rattachée tout comme le contenu de la mission effectuée demeurent inconnus.

En vidéo sur le même thème : "Allez vous faire voir", lance Fillon à un journaliste qui l’interroge sur les affaires