Depuis plusieurs jours, le candidat de la "France insoumise" a le vent en poupe, si bien que Jean-Luc Mélenchon dépasse dans certains sondages François Fillon et se rapproche du duo de tête.

Décidément, l'élection présidentielle 2017 ne ressemble à aucune autre. Pour la première fois, quatre candidats sont au coude-à-coude à deux semaines du premier tour : Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon et maintenant Jean-Luc Mélenchon.

A lire aussi Jean-Luc Mélenchon : les femmes de sa vie

Selon les récents sondages, le candidat de la "France insoumise" devance maintenant nettement le candidat socialiste Benoît Hamon, relégué en dessous de la barre des 10 % d'intentions de vote. Si le duo de tête, Le Pen et Macron, est crédité de 24 % des voix, François Fillon se stabilise entre 17 et 20 %, talonné par Jean-Luc Mélenchon avec 18 %. 

Désormais, l'ancien sénateur est intégré dans les hypothèses de second tour. Jusque-là, il n'avait pas été testé car la Comission des sondages, qui fixe les règles que doivent suivre les instituts pour réaliser leurs études, conseillait de tester plusieurs hypothèses au second tour quand plusieurs candidats obtiennent des scores proches au premier tour. Une manière notamment de prendre en compte la marge d'erreur inhérente à chaque étude d'opinion, explique BFMtv.

Au second tour, Mélenchon bat Le Pen et accroche Macron

Mais depuis quelques jours, la dynamique Mélenchon a rebattu les cartes. Un sondage Kantar Sofres publié dimanche le place même devant François Fillon, avec un point de plus à 18 %. Soit une hausse de 6 points par rapport à l'étude précédente, réalisée mi-mars. Troisième, le candidat de la "France insoumise" a donc été testé face au deux favoris pour le second tour. 

Publicité
En cas de duel au second tour, Jean-Luc Mélenchon arriverait en tête face à Marine Le Pen, avec 57% contre 43% pour la candidate frontiste. Face à Emmanuel Macron en revanche, il perdrait à 47%, contre 53% pour le candidat d'"En Marche !".

Vidéo sur le même thème : Benoît Hamon appellera à voter Jean-Luc Mélenchon s'il n'est pas au second tour