Le mandat présidentiel de François Hollande prendra fin dans quelques semaines, marquant le point de départ d'une nouvelle vie pour lui et sa compagne.  

Le 14 mai prochain, François Hollande quittera l’Elysée et laissera officiellement la place à son successeur aux commandes de l’Etat. Le socialiste qui a refusé de candidater à cette élection présidentielle tirera ainsi un trait sur une période importante de sa vie. Et c’est accompagné de celle qui partage officieusement sa vie depuis trois ans qu’il le fera.

"Plus rien ne sera plus jamais normal pour elle"

"Julie Gayet espère pouvoir reprendre ‘une vie normale’, nous avait confié François Aubel, auteur de Une intermittente à l’Elysée. Mais elle se trompe. Plus rien ne sera plus jamais normal pour elle. Elle a quand même été la personnalité la plus recherchée sur Google en 2014…". Si Julie Gayet ne sera plus la "Première dame de l’ombre", elle restera en effet toujours celle pour qui François Hollande a quitté Valérie Trierweiler en plein pendant son mandat, celle que le président allait secrètement rejoindre en scooter. Oubliés donc les rêves d'anonymat. Julie Gayet devrait continuer d'être reconnue dans la rue et traquée par les médias pendant encore un petit moment. Mais si  dans l'immédiat l’actrice ne devrait pas avoir la vie paisible à laquelle elle aspire, elle ne devrait pas non plus obtenir la légitimité qui lui manque tant.

Pas d’officialisation, ni de mariage ?

Elle "souffre de cette situation" car "elle est demandeuse de le faire. Ca brûle", confiait François Hollande l’année dernière à Fabrice Lhomme et Gérard Davet à propos du souhait de sa compagne de mettre un terme au secret de polichinelle qui entoure leur relation. Mais "il n’y aura pas d’officialisation. Y compris pour le second quinquennat", avait-il ensuite assuré aux auteurs de Un président ne devrait pas dire ça. Et s’il n’est pas question d’officialisation, il semble également que le mariage ne soit toujours pas d’actualité. Après avoir vécu plus de 25 ans en concubinage avec Ségolène Royal, la mère de ses quatre enfants, François Hollande n’envisage toujours pas de passer devant Monsieur le maire. "J’ai passé l’âge et puis un mariage, ça coûte cher", avait-il lâché, pragmatique, pendant l’été 2015.

A lire aussi - Pourquoi François Hollande ne se mariera jamais

Un quotidien plus ordinaire ?

Publicité
En somme donc, et selon toute vraisemblance, Julie Gayet ne devrait certes pas retrouver l’anonymat ni obtenir un statut officiel, mais devrait cependant accéder à un quotidien un peu plus ordinaire. Le temps où elle arrivait en cachette au Palais pour retrouver son amant sera bientôt révolu et d’ici quelques semaines elle et son "fiancé" pourront vivre loin des ors de la République dans un logement plus ordinaire. En parallèle, la comédienne pourra continuer de se consacrer à ses projets professionnels. Longtemps restée devant les caméras, elle s’est récemment lancée dans la mise en scène du prochain titre du festival Opéra en plein air, "Les Noces de Figaro", qui sera joué à partir du 16 juin dans le domaine de Sceaux en région parisienne. Un emploi du temps qu’il lui faudra concilier avec celui de François Hollande, lequel sera alors considérablement allégé par en comparaison de ces cinq dernières années. Tous les deux vont en effet devoir apprendre à vivre comme "Mr et Mme-tout-le-monde" à cela près, qu'ils seront à jamais les ex-locataires de l'Elysée.

En vidéo - Quand Ségolène demandait François Hollande en mariage, à la télévision