L’actrice Julie Gayet ne cacherait pas sa joie de pouvoir bientôt entamer une vie "normale"  avec son compagnon, le président François Hollande. Et c’est avec des mots plutôt forts qu’elle décrit ses derniers jours à l’Elysée. 

Dans deux mois, François Hollande quittera l’Elysée et entamera une toute nouvelle vie avec sa compagne Julie Gayet. Alors que leur relation a commencé pendant son mandat présidentiel, elle s’est construite sous les ors de la République, avec ses avantages et ses inconvénients. Une vie médiatisée qui n’a jamais plu à l’actrice, laquelle continue encore aujourd’hui de se faire la plus discrète possible au Palais et veille à ne jamais se montrer publiquement avec François Hollande. Aussi, attend-elle avec impatience la cérémonie de passation de pouvoir qui scellera leur changement de vie. A son amie l’écrivain et journaliste Colombe Schneck qui fait cette semaine dans Gala le récit de ses derniers jours à l’Elysée, la comédienne a confié voir cette date comme "une délivrance". Reprenant toujours le champ lexical de la prison, Julie Gayet aurait également évoqué "les quelques semaines qui leur restent avant d’être enfin libres".

A lire aussi –Mariage, quotidien avec son "fiancé"… La future nouvelle vie de Julie Gayet

"Condamnée à être invisible"

Publicité
Des propos forts qui illustrent sans doute le sentiment de frustration que l’actrice ressent. "Jusqu’à présent condamnée au silence", elle a vu défiler les rumeurs à son sujet sans jamais pouvoir les démentir, écrit Gala. "Condamnée à être invisible", elle a également dû accepter dès le début à vivre une passion secrète avec un homme d’Etat, et composer avec les médias qui les traquent.

En vidéo - Quand Ségolène demandait François Hollande en mariage, à la télévision