Agé de 29 ans, Thibault Lassalle, le fils du candidat à l’élection présidentielle est sorti de sa réserve pour parler de son père dont il est très poche. Découvrez ce qu’il a dit. 

"Je suis très proche de mon père depuis toujours. Du coup, j’ai l’habitude de ses combats", a posé d’emblée Thibault Lassalle. Agé de 29 ans, le fils du candidat à l’élection présidentielle s’est récemment confié à La Dépêche. Un entretien au cours duquel le Castrais qui joue en 2e ligne du Castres Olympique (CO) a décrit la relation qu’il a avec son père, mais aussi comment il vivait son ambition présidentielle. "Ce n’est pas toujours facile pour nous ses proches. Il y a beaucoup d’affect, a-t-il expliqué. Il faut savoir faire la part des choses, prendre du recul Quand on tient à quelqu'un, c'est parfois difficile ce qu'on peut lire et entendre et ce qui peut être dit sur lui. Cela fait partie du jeu politique. Il faut réussir à s'en détacher. Mais cela fait très longtemps que je suis habitué à ça, à être ‘le fils de’".

A lire aussiJean Lassalle : connaissez-vous le programme politique de ce candidat ?

"Il aime bien m'appeler pour avoir mon avis et échanger"

Thibault Lassalle a également raconté qu’il lui est arrivé de participer à la campagne. "Il ne nous a jamais rien demandé. Mais je l’ai fait lors de quelques meetings", a-t-il confié avant de préciser que s’il le soutient cela ne l’empêche pas de lui faire des critiques. "J'ai du mal à le juger comme quelqu'un de lambda. Mais il aime bien m'appeler pour avoir mon avis et échanger. On s'appelle assez souvent. Mais je connais son discours et ses convictions, donc je n'ai pas besoin de tout regarder".

Publicité
Quant à l’idée de devenir un jour le fils du président de la République, le rugbyman se cache derrière ses origines montagnardes : "Cela ne fait pas du tout rêver franchement. Je serais fier de lui. Je connais sa détermination sur plein de sujets. Il pourrait amener quelque chose de différent. Mais je suis comme les montagnards, j'aime bien la discrétion, les paillettes ne me font pas rêver".

En vidéo - Jean Lassalle : "Mon cochon préféré ? C’est une petite cochonne, c’est mon épouse"