Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélechon participent ce lundi soir au grand débat télévisé organisé par TF1. Un exercice de trois heures pour lequel tous les candidats n’ont pas le même intérêt : certains ont beaucoup à y gagner tandis que d’autres, au contraire, ont beaucoup à y perdre. On fait le point. 

Marine Le Pen se focalise sur son "adversaire désigné"

Cinq candidats à l’élection présidentielle vont s’affronter ce lundi soir lors du grand débat organisé par TF1. Pendant trois heures, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon vont ainsi tenter de défendre leur programme et de déjouer les attaques de leurs adversaires. Un exercice à haut risque qui ne présente pas le même intérêt pour tous les candidats.

Publicité
Marine Le Pen devra ainsi conforter son avance dans les sondages. Donnée gagnante au premier tour, la présidente du Front National devra ainsi maintenir cette position tout en contrant les attaques de ses quatre adversaires. Selon les informations du Journal du Dimanche, elle aurait déjà prévu de ne pas s’attarder sur "les petits candidats" et de focaliser son attention sur son "adversaire désigné" pour le second tour, Emmanuel Macron. Un duel que son entourage voit déjà comme étant celui de la "patriote contre la mondialisation", rapporte le journal qui explique également que la candidate frontiste veut "accréditer l’idée que cette confrontation ne présente pas le moindre enjeu pour elle".