Alors que la fin du mandat présidentiel de François Hollande approche à grand pas, leur couple pourrait bien ne pas tenir jusque-là. Certaines sources avancent même que tout serait déjà terminé entre eux. 

Il y aurait de l’eau dans le gaz entre François Hollande et Julie Gayet. Trois ans après les révélations de Closer sur leur liaison secrète, les amants de l’Elysée serait au bord de la rupture. "Le couple traverserait de sévères turbulences", écrit en effet VSD. Selon une source du magazine, les visites de l’actrice au Palais seraient de plus en plus espacées : "On ne la voit plus au Château, où elle venait pourtant régulièrement auparavant. La comédienne arrivait le soir, elle y dormait et repartait discrètement le lendemain matin". Plus directe, une autre source estime même qu’"ils ne sont plus ensemble".

A lire aussi -François Hollande et Julie Gayet moqués dans le film "Alibi.com"

Un problème d’emplois du temps ?

Interrogé par VSD, un producteur de cinéma a avancé l’hypothèse selon laquelle leurs emplois du temps respectifs auraient eu raison de leur histoire d’amour. Difficile en effet de s’octroyer des moments à deux quand l’un est président d’un pays et l’autre actrice-réalisatrice. "Les obligations du chef de l’État restent importantes en cette fin de quinquennat et il a malheureusement peu de temps à lui consacrer. Je pense qu’elle en souffre quelque part. Mais, paradoxalement, elle aussi doit assumer ses responsabilités de productrice avec sa société, Rouge International, qui vient de sortir Grave", explique le professionnel du cinéma.

"Ils ne sont pas faits pour être ensemble"

Outre le manque de temps, la médiatisation de leur histoire serait également un frein. Alors que François Hollande, encore échaudé par sa relation avec Valérie Trierweiler, n’a pas souhaité donner de place officielle à Julie Gayet, cette dernière se serait lassée. "Dès le début, Julie Gayet a compris qu’elle devrait vivre leur histoire dans l’ombre. Cachée, sinon rien"; écrit le magazine, citant toujours le réalisateur. Une situation qui correspondait certes à son souhait de conserver son indépendance et sa liberté, mais qui aurait aussi parfois donné lieu à un sentiment d’illégitimité. Aux auteurs de Un président ne devrait pas dire ça en 2016, le chef de l’Etat avait d’ailleurs confié que l’actrice n’était pas "une compagne au sens classique" et qu’elle "souffr(ait) de cette situation". Pour autant, et même si Julie Gayet souhaitait un statut officiel, François Hollande s’y refusait catégoriquement : "Il n’y aura pas d’officialisation. Y compris pour le second quinquennat".

Publicité
A quelques semaines de la fin du mandat de François Hollande qui devrait marquer le point de départ d’une nouvelle vie pour lui et Julie Gayet, un spécialiste politique d’une grande radio émet lui aussi de sérieux doutes quant à leur avenir en commun. Selon lui, les deux amants ne seraient "pas faits pour être ensemble" ni capables d’entamer une vie "normale" hors de l'Elysée. 

En vidéo - Julie Gayet : son film "Grave" a donné la nausée aux spectateurs