François Fillon a en sa possession une (très) coquette somme d’argent que Les Républicains aimeraient bien récupérer pour leur parti.

Pendant la campagne présidentielle, et à l’instar de tous ses autres rivaux, François Fillon avait fait appel à la générosité de ses sympathisants pour financer sa campagne. Deux mois après le second tour marqué par la victoire d’Emmanuel Macron, il s’avère que le candidat de la droite et du centre a réussi à empocher un excédent de 3,3 millions d’euros. Une somme que Les Républicains aimeraient bien récupérer pour alimenter les comptes de leur parti. "Les financements qui ont été liés à la campagne des présidentielles par une primaire qui a été portée par le parti LR doivent revenir au parti LR", a en effet jugé le patron du groupe à l’Assemblée nationale, Christian Jacob, dimanche sur BFM TV. Effectivement, les 3,3 millions d’euros correspondent à l’excédent de campagne du micro-parti de l’ancien Premier ministre, Force Républicaine, mais sa campagne a été en grande parties financée par les dons issus de la primaire. "A hauteur de dix millions d’euros", précise Le Dauphiné Libéré.

"Ce n’est pas à François Fillon de rendre. François Fillon n’a rien pris"

Publicité
Pourtant, Bruno Retailleau, le président du groupe LR au Sénat n’est pas de cet avis. "Ce n’est pas à François Fillon de rendre. François Fillon n’a rien pris. En fait, ce sont des Français qui ont aidé François Fillon et Force Républicaine", a-t-il fait valoir mardi sur CNews. Et alors qu’un audit a été demandé par le secrétaire général des Républicains, ce proche de François Fillon a estimé que c’était une "heureuse initiative". "Moi je pense qu’il faut se conformer à cet audit", a-t-il déclaré, avant d’assurer ne pas en connaître "la teneur".  Favorable "à une discussion qui doit être posée", Christian Jacob a quant à lui insisté sur le fait qu’il serait "sain" que cet argent aille dans les caisses du parti.

En vidéo - Qui va garder les 3,3 millions d'euros du candidat Fillon ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité