A une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, François Fillon a accordé une interview au Journal du Dimanche dans laquelle il n’hésite pas à s’en prendre à Nicolas Sarkozy et à la manière qu’il avait de travailler avec les membres du gouvernement. 

A sept jours du premier tour de l’élection présidentielle, François Fillon se montre plus offensif que jamais. Le candidat de la droite et du centre a en effet accordé une interview au Journal du Dimanche dans laquelle il tape sur ses adversaires dans la course à l’Elysée, mais aussi sur le président François Hollande et son prédécesseur Nicolas Sarkozy. Alors qu’il détaillait de quelle manière il comptait mener son quinquennat, l’ancien locataire de Matignon a ainsi lâché : "Je serai un président qui tiendra ses engagements (…) Je serai un président qui n’interfèrera pas à tort et à travers dans la vie du gouvernement et qui respectera les fonctions du Premier ministre".

"Je ne serai pas un président qui dialoguera avec Mlle Leonarda"

A lire aussi – Leonarda Dibrani : sa nouvelle vie "assez difficile" en Croatie

Publicité
François Fillon a ensuite mis son viseur à gauche, en direction de François Hollande. "Je ne serai pas un président qui répondra sur les trottoirs aux micros qui se tendent, qui dialoguera avec Mlle Leonarda, qui interviendra au milieu de la nuit parce qu’il y a eu un attentat" a-t-il déclaré, faisant allusion à des couacs recensés pendant le mandat du président socialiste. Sûr de ses chances, le candidat a poursuivi en affirmant : "Je sais que je serai au second tour (…) Je n’arrive pas à imaginer un autre scenario".

En vidéo - Sarkozy réclame un "J'accuse" pour l'affaire Fillon 

Publicité