Une semaine avant d'être élu président de la République, Emmanuel Macron avait eu un entretien avec Alain Juppé. Un échange caché qui vient d'être révélé.

L'information émane du Figaro. Dans "J'assume", un livre à paraître le 14 mars signé Virginie Calmels, première adjointe au maire de Bordeaux, cette dernière fait état de deux rencontres tenues entre Emmanuel Macron et le maire de Bordeaux en 2017. L'une d'elles, organisée par Gérard Collomb, a eu lieu le 1er mai 2017. Soit une semaine avant qu'Emmanuel Macron ne soit élu à la présidence de la République. Et si l'information fait aujourd'hui grand bruit, c'est probablement parce qu'elle demeurait jusqu'alors parfaitement confidentielle.

Un revirement stratégique

Quelques mois auparavant, Alain Juppé vient d'être battu par François Fillon à l'occasion de la primaire de la droite. Selon Le Figaro, il refuse, dans un premier temps, de rencontrer le candidat Macron. Mais la campagne de François Fillon étant réduite à néant compte tenu des soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur sa femme et ses enfants, le maire de Bordeaux décide alors de réviser sa posture et accepte d'échanger avec Emmanuel Macron.

De quoi ont-ils parlé ?

De là, une première rencontre entre les deux hommes est organisée dans locaux parisiens de la communauté urbaine de Lyon, poursuit le quotidien. Elle aura lieu le 1er mai, jour de la fête du Travail. Son ambition : aborder la politique au sens large et notamment certains points. A commencer par celui de savoir qui pourrait être prétendant au poste de Premier ministre si Emmanuel Macron était élu.

De fait, si Edouard Philippe est un proche d'Alain Juppé, un fidèle du maire de Bordeaux a toutefois tenu à préciser au Figaro que "ce [n'était] pas Alain Juppé qui [avait] suggéré son nom au futur président". Le choix du futur locataire de Matignon ayant, semble-t-il, déjà été mûrement réfléchi par Emmanuel Macron au lendemain du premier tour des présidentielles (le 24 avril 2017).

Le style a changé

De cette rencontre, Alain Juppé serait, toujours selon le quotidien, visiblement ressorti satisfait. Il aurait, d'ailleurs, jugé nécessaire de comparer cet échange avec les déjeuners qu'il avait coutume de prendre aux côtés de Nicolas Sarkozy. "Au moins quand je déjeunais avec Nicolas Sarkozy ça me reposait, il parlait tout le temps. Je n'avais qu'à écouter. Là, c'est différent".

Publicité
Fin 2017, le maire de Bordeaux ne tarissait pas d'éloges quant à la vision de la politique selon Emmanuel Macron. Dans un entretien accordé à une chaîne de télévision suisse, il indiquait partager "en grande partie" la vision des choses du nouveau président de la République et de conclure que ce dernier avait, selon lui, "un charme évident".

En vidéo - Le rendez-vous caché d'Emmanuel Macron et Alain Juppé

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité