Souvent critiquée et moquée, Brigitte Macron fait beaucoup réagir. Un phénomène qui ne serait pas étranger à sa différence d’âge avec son mari. Explications.

 

Brigitte Macron a fait couler beaucoup d'encre au cours de ces derniers mois. Plus que de savoir quelle Première dame elle pourrait être, les Français ont focalisé sur sa différence d'âge et voulu connaître les moindres détails de son histoire d'amour avec un lycéen. La volonté de tout connaître de leur intimité a ensuite rapidement cédé la place aux moqueries et aux rumeurs. On a ainsi entendu dire que Brigitte Macron était "une cougar", qu’Emmanuel Macron "couchait avec sa grand-mère" ou même qu’il menait une double vie et était secrètement en couple avec un homme.

Une réaction inédite et d'autant plus surprenante que, jamais auparavant, les Français ne s’étaient autant attardés sur la différence d'âge entre une personnalité politique et son/sa conjoint(e). Il y a quelques mois, Donald Trump a en effet été élu président des Etats-Unis sans que personne ou presque ne s'insurge des 24 années d'écart qu'il a avec sa femme, Melania. Bien avant même, en France, personne ou presque ne s’était offusqué des 30 années qui séparaient l'ex-ministre Pierre Moscovici de son ancienne compagne, Marie-Charlène Pacquot. Alors pourquoi s'acharne-t-on autant sur Brigitte ?

La situation choque dans un sens mais pas dans l’autre ?

"Ce déferlement très violent de misogynie n’est pas étonnant. Beaucoup de gens ne supportent pas un tel écart d’âge dans cette configuration, a expliqué la sociologue Christine Détrez à Ouest-France. Pour eux, c’est ‘anormal’". En d’autres termes, si l’écart d’âge ne gêne pas ou peu lorsque l’homme est plus âgé que la femme, il choque en revanche lorsque c’est l’inverse. La situation passe alors pour "anormale" et ouvre la voie aux critiques. C’est ainsi que Brigitte Macron, comme d’autres femmes qui, comme elles sont en couple avec un homme plus jeune, s’est vue traîtée de "cougar".

La diabolisation du désir féminin

"Les femmes qui ont huit ans de plus que leur partenaire sont de l’ordre de 1%, ce qui n’est pas beaucoup. (...) Tant qu’on est dans les rapports sexuels, après tout, la question de la domination se pose de manière moins brutale (...) mais en revanche, lorsqu’on passe aux choses sérieuses, à l’idée de s’établir en couple, au mariage, à ce moment-là on retrouve la logique traditionnelle qui fait que les hommes sont censés être plus désirables s’ils sont plus âgés, et les femmes, plus désirables si elles sont plus jeunes", a analysé le sociologue Eric Bassin sur le plateau de "Contre Expertise" en 2010, dans un extrait repéré par France Culture. Elle aussi invitée de cette émission, la philosophe Michela Marzano s’étonnait quant à elle qu’à notre époque encore "on continue à diaboliser le désir féminin, parce qu’il y a là quelque chose qui relève de la diabolisation, cette tendance à considérer que du côté de la femme il y a quelque chose de dangereux, là où, finalement, une passion, même si elle peut être destructrice, est aussi un signe de vie humaine".

Visée depuis plusieurs mois, Brigitte Macron ne laisse rien paraître. Mais en coulisses, elle a plusieurs fois confié avoir été affectée par ce qui se disait sur elle et sur son couple. A tel point qu’elle a décidé de faire appel à la papesse de la communication : Michèle Marchand dite "Mimi". C’est notamment à elle que l’on doit les couvertures de Paris Match, dont celle de l’été 2016 où l’ancienne professeure de Français est en maillot de bain en train de marcher sur la plage avec son mari. Un cliché détonnant qui répondait bien évidemment à une stratégie. "Réfléchis, lui dit-elle pendant l’été 2016. Toute la France parle de votre différence d’âge. Et bien là, tu vas leur en mettre plein les mirettes. Assume ! Tu es belle", aurait en effet conseillé "Mimi" à "Bibi", rapporte Vanity Vair.

Une famille unie qui agace ?

Publicité
En parallèle, Brigitte Macron a continué à faire ce qu’elle a toujours fait : être là sans s’imposer, être présente aux côtés de son mari sans se répandre dans la presse. Désireux de s’afficher tel qu’il est malgré les critiques, le couple Macron a même décidé de se montrer avec les siens. Emmanuel Macron avance avec son épouse, et tous les deux avancent avec leur famille. Le nouveau couple présidentiel s’est ainsi présenté entouré des enfants et petits-enfants de Brigitte Macron à l’Elysée lors de la passation de pouvoir. Tous ont ainsi offert l’image d’une famille recomposée, certes peu ordinaire, mais très unie. De quoi là encore en agacer certains…